ALGÉRIE
23/09/2019 15h:52 CET | Actualisé 23/09/2019 17h:25 CET

Le tribunal militaire de Blida délibère sur le report du procès

dr
dr

Le tribunal militaire de Blida est entrain de délibérer sur le report ou non du procès en cours contre Mohamed Mediene, Said Bouteflika, Louisa Hanoune, Bachir Tartag et Khaled Nezzar, rapporte la télévision publique. 

Le procès des prévenus suscités s’est ouvert ce matin à 11h au tribunal militaire de Blida, au sud de la capitale? 

Les prévenus sont poursuivis pour complots contre l’Etat et l’armée. Selon la télévision algérienne, ils sont accusés de “complot” et de “trouble à l’ordre public”. Des faits punis par les articles 77, 78 et 284 du code pénal militaire

Les avocats du général Mohamed Mediène dit Toufik, ex-directeur du département de renseignement et de sécurité (DRS, services secrets), avaient demandé, selon la même source,  le report du procès.

La défense fait valoir l’état de santé du général Toufik qui, selon l’avocat Farouk Ksentini s’est dégradé ces derniers jours. “Il s’est affaibli, il a perdu 14 kg. La chute qu’il a faite a engendré une fracture à l’épaule. Il a été mal opéré et sa plaie ne guérit pas”, avait-t-il déclaré à El Watan.

 

Le général Mohamed Mediène est poursuivi avec Said Bouteflika, frère et conseiller de l’ex-président de la République, Bachir Tartag, ex-coordinateur des services secrets, et Louisa Hanoune, secrétaire générale du Parti des Travailleurs, pour “complot contre l’autorité de l’Etat et de l’armée”, d’après les articles 77 du code pénal et 284 du code de justice militaire. Le procès se déroule en l’absence de la presse.