06/02/2019 10h:15 CET | Actualisé 06/02/2019 10h:15 CET

Le TGV Al-Boraq connaît un bon démarrage

Le taux de remplissage est passé de 40% à 70%.

ONCF/FACEBOOK
Al-Boraq est le premier train à grande vitesse du continent africain.

TRANSPORTS - Mardi 5 février à Rabat, le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, a indiqué que plus de 200.000 passagers ont emprunté le train à grande vitesse Al-Boraq en janvier 2019, contre quelque 168.000 passagers en décembre, soit une hausse de 19%.

En réponse à la question orale sur le train à grande vitesse Al-Boraq, présentée par le groupe constitutionnel, démocratique et social à la Chambre des conseillers, M. Amara a expliqué que cette évolution s’est répercutée sur le taux de remplissage, qui est passé de 40% au lancement du service à 70%.

Il a noté que ce service sera élargi, avec la réception de nouveaux wagons afin d’assurer les trajets Kénitra-Rabat et Rabat-Casablanca.

Le premier TGV d’Afrique a été inauguré le 15 novembre dernier par le roi Mohammed VI, en compagnie du président de la République française Emmanuel Macron. Le projet a mobilisé des investissements de l’ordre de 22,9 milliards de dirhams.