MAROC
19/03/2019 09h:52 CET

Le terroriste de Christchurch pourrait être déporté en Australie

Le procès se tiendra en Nouvelle-Zélande.

POOL New / Reuters

CHRISTCHURCH - Le terroriste australien Brenton Tarrant, auteur de la tuerie dans deux mosquées de Christchurch, en Nouvelle-Zélande, vendredi 15 mars dernier, pourrait être déporté en Australie pour purger sa peine après sa condamnation. Selon son avocat commis d’office, l’homme de 28 ans envisage d’assurer lui-même sa propre défense au tribunal.

Le bilan de la fusillade a grimpé à 50 décès et douze blessés, dont un jeune enfant, dans un état critique à l’hôpital.

ASSOCIATED PRESS

“L’Australie est prête à examiner cette demande”, a indiqué lundi la ministre australienne des Affaires étrangères, Marise Payne, suite à des déclarations de la première ministre néo-zélandaise, Jacinta Ardern, évoquant cette éventualité. 

“La procédure judiciaire, le procès et le jugement de ces crimes horribles se tiendront en Nouvelle-Zélande”, a relevé Marise Payne, faisant savoir que le gouvernement australien “aura ces discussions, le moment venu, avec la Nouvelle-Zélande, avec qui nous entretenons des relations très étroites”.

Jusqu’à présent, l’extrémiste australien fait face à une seule accusation de meurtre, mais devrait vraisemblablement faire face à d’autres charges. Actuellement détenu dans un centre de détention de haute sécurité en attendant sa prochaine comparution devant le tribunal, qui devrait avoir lieu le 5 avril prochain.

Affirmant que le tueur de Christchurch souhaiter assurer seul sa défense, Richard Peters, l’avocat de service qui l’a représenté devant le tribunal samedi dernier, a confirmé au New Zealand Herald qu’il ne représentait plus Tarrant, ajoutant que ce dernier semblait lucide et n’était pas mentalement instable.