08/10/2018 13h:37 CET | Actualisé 08/10/2018 13h:37 CET

Le Technopark d'Agadir ouvrira en 2019

Après Casablanca, Rabat et Tanger.

Valery Sharifulin via Getty Images
Le Technopark de Casablanca a ouvert en 2001.

ENTREPRENEURIAT - Agadir sera bientôt dotée d’un Technopark. La capitale du Souss abritera, courant 2019, un nouvel espace destiné à soutenir la création d’entreprises et l’innovation dans la région.

Selon la feuille de route de la stratégie 2020 de la Moroccan Information Technopark Company (MITC), la société gestionnaire des Technoparks au Maroc, la duplication régionale de ce projet constitue son premier axe stratégique.

“Pour le premier axe de régionalisation, au courant de l’année 2019, nous comptons l’ouverture d’un quatrième Technopark à Agadir destiné à soutenir la dynamique d’entrepreneuriat et de l’innovation dans la région du Sud conformément au plan d’accélération industrielle 2014-2020 dans la région Souss-Massa”, indique Lamiae Benmakhlouf, directrice générale de la MITC dans un communiqué.

“Concrètement, ce projet est le résultat d’un partenariat avec le ministère de l’industrie, de l’investissement, du commerce et de l’économie numérique, le conseil régional de Souss-Massa et la chambre de commerce, d’industrie et de services de la région”, précise la société dans le communiqué.

Ce futur hub entrepreneurial, doté d’une superficie de 10.000 m², sera situé au quartier Tilila, Bab El Madina, et disposera d’une capacité d’accueil de 80 entreprises.

Ce projet destiné aux PME et start-up du secteur des technologies de l’information et de la communication, initié en 2017, proposera aux porteurs de projets des locaux de bureaux à des prix compétitifs, ainsi que divers services comme une agence bancaire et une crèche.

Selon les chiffres donnés en 2017 par LesEco.ma, le projet nécessitera 30 millions de dirhams, dont la moitié est financée par le conseil régional Souss-Massa sur la période 2018-2019 pour la participation à la construction et l’aménagement du bâtiment.

Le Technopark d’Agadir sera le quatrième du royaume, après ceux ouverts à Casablanca, Rabat et Tanger. Selon la feuille de route de la MITC, ces trois Technoparks atteindront d’ici fin 2018 plus de 320 entreprises hébergées opérant dans le domaine du digital, notamment dans les secteurs de la big data, de la gestion de la relation client, de la cybersécurité, du gaming et de la fintech.