TUNISIE
22/05/2018 17h:24 CET | Actualisé 22/05/2018 17h:27 CET

Le Syndicat national des journalistes tunisiens appelle les Tunisiens à boycotter la caméra cachée "Shalom"

Diffusée depuis quelques jours, la caméra cachée “Shalom” fait déjà polémique.

facebook/tunisna

Le syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) a appelé, mardi, les Tunisiens à boycotter la caméra cachée “Shalom” diffusée sur la chaine “Tunisna”.

Selon le SNJT, le programme ne répond d’aucune façon ni à “une production journalistique, ni à une investigation, et ne répond pas aux standards des programmes légers reconnus comme étant des caméras cachées”.

Évoquant une recherche de “buzz sans aucun cachet ou idée sauf celle d’essayer de salir l’image des personnes et les mettre dans une situation pour juger de leurs intentions”, le syndicat affirme qu’il y a dans ce programme “un dépassement équivoque de la déontologie du métier”.

D’après le communiqué, les participants n’auraient également pas signé d’accord pour pouvoir autoriser la diffusion de leurs passages et ce malgré l’usage de “la force et de l’intimidation” pour obtenir des déclarations “allant dans un sens particulier” ajoute le SNJT.

Celle-ci dénonce également “l’utilisation du nom de médias étrangers pour berner les invités en leur faisant croire qu’ils allaient participer à un débat télévisé ce qui constitue une usurpation d’identité” qui peut avoir des conséquences sur le cours normal de leur travail en Tunisie.

 

Diffusée depuis quelques jours, la caméra cachée “Shalom” fait déjà polémique. Son concept consiste à mettre en contact une personnalité tunisienne avec des représentants d’Israel -joués par des comédiens- afin de leur offrir des propositions de coopérations avec l’entité sioniste, contre de l’argent. Ce piège a pour but de dévoiler les personnalités politiques, artistiques, sportives et médiatiques qui seraient prêtes à le faire.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.