ALGÉRIE
03/11/2019 12h:34 CET | Actualisé 03/11/2019 12h:40 CET

Le syndicat de Sonelgaz appelle à observer trois jours de grève

DR
archive

Dans un communiqué publié dimanche 3 novembre, le Syndicat national autonome des travailleurs de Sonelgaz (SNATEG), appelle tous les travailleurs du groupe à observer une grève générale pendant trois jours, les 5, 6 et 7 novembre, “pour la dignité et pour soutenir le peuple dans ses revendications pour les libertés dont les travailleurs de Sonelgaz sont privés.”

“Le départ de Bouteflika avait suscité chez les travailleurs du groupe l’espoir d’un changement et de départ des corrompus, à leur tête Achour Telli, président du syndicat de la direction. Mais la direction et toute l’institution en ont voulu autrement. Non seulement rien n’a changé, mais notre situation sociale continue à se dégrader. Il y a une semaine, nos collègues de la direction de Bologhine ont été victimes d’agressions et d’arrestations arbitraires sans aucune réaction de la direction pour protéger les travailleurs ”, accuse le syndicat dans son communiqué.

En conséquence, le SNATEG réclame “le départ d’Achour Telli, la création de caisses indépendantes des œuvres sociales au niveau de chaque société, le règlement de la question de la mutuelle et l’augmentation des salaires et des diverses primes ”

“Soutenons le hirak et entamons la campagne de changement au sein du groupe Sonelgaz à partir du 5 novembre 2019. Restons unis pour ne pas rater cette opportunité en prenant exemple sur les magistrats et les autres corporations qui se sont soulevées contre la hogra et l’arbitraire ”, ajoute le syndicat.