TUNISIE
23/07/2018 15h:40 CET | Actualisé 23/07/2018 15h:51 CET

Le Souq du Fairground: La pépinière des créateurs tunisiens

Cette année, le souq a changé de place, et c’est dans un espace vert que les créateurs tunisiens ont déballé leurs marchandises.

Le marché du Fairground Festival a dressé ses stands à l’Ecovillage de Sousse, pour sa troisième année.

Si vous avez cherché autour de la piscine, c’est sur le marchand de sandwichs ou de pizzas que vous êtes tombés. Cette année, le souq a changé de place, et c’est dans un espace vert que les créateurs tunisiens ont déballé leurs marchandises. 

On y trouve bijoux, dreamcatchers, t-shirts, lunettes, chaussettes et accessoires de toutes sortes.

Le HuffPost Tunisie vous laisse découvrir ces jeunes designers, avec leurs propres mots.

Créations Ishq : Asma 

“C’est ma belle-sœur qui m’a initiée à la création de bijoux. J’ai ensuite développé mes propres idées. Je crée des bijoux en or ou en argent. C’est principalement de l’artisanat revisité comme “jeld” ou “mdhalla”. À côté, je travaille dans une société et mes collègues m’encouragent et m’aident beaucoup dans ce que je fais”.

Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie

 

Verbueden : Aziz et Kaouther 

“Pour notre marque, c’est une première, car on s’intéresse à tout ce qui est en relation avec la musique électro et techno. Nous avons des T-shirts, avec les photos d’artistes, des backpacks, des lunettes, tout!”

 

 

Azali : Afef 

“La création de bijoux est une passion que j’avais abandonnée et que j’ai retrouvée. C’est pourquoi j’ai appelé ma marque ‘Azali’. Je fais des bijoux et des accessoires en plexiglass principalement. Le plexi a un aspect moderniste, mais j’y ajoute une touche traditionnelle”

Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie
Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie

 

Kht’art : Ryhen 

“Je suis dans la finance, mais j’aime les accessoires, c’est une passion. Le nom de ma marque est le mot tunisien qui traduit mon prénom, mais aussi ce défi que je me suis lancée. Au début, j’ai commencé avec les bracelets personnalisés puis j’ai commencé à créer des messages en bois. Après, tout dépend des clients, parfois ils me donnent des idées. J’ai maintenant des notebooks, des porte-clés, des sacs, etc.”

Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie
Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie

 

 

Tafarrod: Madeleine et Selim

“Nous avons voulu créer un concept, c’est ensuite devenu une marque. Nous sommes tous les deux peintres et nous voulions sortir la peinture de son contexte. On a alors commencé à créer des peintures sur les vêtements, sur les murs, sur les meubles, tout! Et peu à peu, le concept s’est développé et on a créé notre agence”.

Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie
Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie

 

Banjer : Hamza 

“Nous sommes une agence de communication. Nous avons d’abord commencé en créant plein d’articles, tote-bags, t-shirts mais notre produit phare, c’est les chaussettes. On a commencé avec 12 modèles qui se vendent partout en Tunisie. C’est du 100% coton et made in Tunisia de A jusqu’à Z”

 

Tita Jewels : Emna 

“Je suis graphic designer, j’ai étudié aux Beaux-Arts de Sousse. J’ai ensuite travaillé dans une agence de com’ et là j’ai commencé à être attirée par le style minimaliste. En décembre 2017, j’ai lancé ma marque Tita Jewels. Je créée des bracelets, des boucles d’oreilles, des chokers... Je suis en train de préparer ma prochaine collection pour l’hiver, ça sera une surprise!”

Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie

 

Halazounette : Héla

“Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours aimé griffonner. J’étais passionnée par la culture amérindienne et leurs croyances étranges. J’ai commencé avec les dreamcatchers il y a 5 ans, quand ma meilleure amie m’en a ramené de Grèce. C’était une sorte de rencontre spirituelle car mon âme rêveuse s’est sentie rassurée et protégée… J’ai commencé à chercher sur internet des tutos pour en fabriquer et rien ne me semblait difficile, bien au contraire car j’étais habile, et mes moments de bricolage sont devenus mon refuge. Chaque création est unique et personnalisée selon mon humeur, et rapidement j’ai commencé à avoir ma propre vision: combinaisons des couleurs, de matériaux... La satisfaction de mes clients et l’encouragement de ceux qui m’aiment me poussent à bricoler d’avantage. Lorsque je me trouve dans mon coin en bidouillant, c’est simplement de la magie”.

Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie
Badis Choukatli pour le HuffPost Tunisie

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.