TUNISIE
16/03/2018 17h:14 CET

Un second souffle pour le secteur immobilier en Tunisie? Cette étude y répond

Le rapport prévoit une nette amélioration pour le secteur immobilier en Tunisie.

FETHI BELAID via Getty Images
Immobilier en Tunisie.

Le ralentissement du secteur immobilier en Tunisie, qui dure depuis quelques années, ne devrait pas se poursuivre. C’est ce qu’a révélé une étude dévoilée par le satPRnews

Cette dernière a rappelé que le secteur de construction a traversé une période assez fragile entre 2012 et 2016. Une période marquée par une conjoncture économique difficile notamment causée par l’instabilité politique et sécuritaire. 

La crise a frappé de plein fouet les investissements et l’économie du pays. Troublés par attentats terroristes majeurs de 2015 et l’insécurité, les investisseurs ont préféré bouder la relance. Une réaction qui a engendré des répercussions néfastes sur l’économie nationale. 

Cependant, le secteur s’est légèrement redressé en 2016, précise le résumé du rapport. En effet, avec l’amélioration du climat politique et les efforts menés par le gouvernement pour booster la croissance économique, la confiance s’est peu à peu rétablie et le secteur a retrouvé des couleurs. 

D’ici 2021, le rendement du secteur devrait s’accélérer, soutenu par des investissements dans l’infrastructure publique, combinés à des projets de construction résidentielle et d’énergie renouvelable, estime le rapport.

Les programmes phares tels que Tunisie 2020 et le plan d’action pour les énergies renouvelables 2030 pourraient donner un coup de pouce à l’économie nationale et stimuler les investissements. De plus, le soutien des organisations internationales telles que la Banque Mondiale (BM) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) représente un nouvel élan pour le pays et notamment pour le secteur de l’immobilier.

Les professionnels du secteur moins optimistes

Pourtant les professionnels du secteur demeurent pessimistes et estiment que la crise pourrait s’aggraver. Avec la nouvelle hausse de TVA dans la loi des Finances pour l’année 2018, les prix de l’immobilier s’envoleraient. 

D’après le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers (CSNPI), Fahmi Chaabane, la hausse du taux d’imposition et l’augmentation des prix des matériaux et de la main d’oeuvre constituent un fardeau lourd pour les promoteurs immobiliers et les acheteurs potentiels. Il a affirmé que le secteur déjà souffrant se trouve menacé par le fléau du marché parallèle. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.