MAROC
31/03/2018 10h:50 CET

Le Secrétaire général de l'ONU "profondément préoccupé" par les affrontements à Gaza

Les affrontements survenus vendredi à Gaza ont fait au moins 15 morts parmi les Palestiniens.

Ibraheem Abu Mustafa / Reuters

PALESTINE - Le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres s’est déclaré “profondément préoccupé” par les affrontements survenus vendredi à Gaza qui ont fait au moins une quinzaine de morts parmi les Palestiniens et de nombreux blessés.

“Le Secrétaire général est profondément préoccupé par les affrontements à Gaza entre les Palestiniens, participant à la ‘Grande Marche de retour’, et les Forces de sécurité israéliennes, qui ont fait au moins quinze morts et un grand nombre de blessés. Ses pensées sont avec les familles des victimes”, a indiqué son porte-parole, Farhan Haq.

Antonio Guterres a par conséquent appelé à “une enquête indépendante et transparente sur ces incidents”. “Il appelle également les personnes concernées à s’abstenir de tout acte susceptible d’entraîner de nouvelles victimes et, en particulier, de prendre des mesures susceptibles de mettre en danger les civils”, a ajouté le porte-parole dans un communiqué.

“Cette tragédie souligne l’urgence de revitaliser le processus de paix en vue de créer les conditions d’un retour à des négociations constructives pour une solution pacifique permettant aux Palestiniens et aux Israéliens de vivre côte à côte pacifiquement et en toute sécurité” affirme également ce texte. “Le Secrétaire général réaffirme que l’ONU est prête à soutenir ces efforts”

Vendredi soir, le Conseil de sécurité de l’ONU a tenu une réunion d’urgence pour discuter de la situation à Gaza. Les quinze membres du Conseil ont été briefés sur le sujet par le Secrétaire général adjoint aux Affaires politiques de l’ONU, Taye-Brook Zerihoun.

Suhaib Salem / Reuters

Affrontement meurtriers

Au moins quinze Palestiniens ont été tués et des centaines d’autres blessés vendredi par l’armée israélienne le long de la frontière avec la bande de Gaza, suite à ce mouvement de protestation soutenu par le Hamas, et qui doit durer des semaines pour exiger le “droit au retour” des réfugiés palestiniens et dénoncer le strict blocus imposé à Gaza par Israël. Les manifestants ont convergé en plusieurs points de rassemblement le long de la barrière qui clôt la frontière de Gaza avec Israël, zone où de nombreux heurts meurtriers ont opposé des palestiniens avec l’armée israélienne.  

Amir Cohen / Reuters

“La majorité des victimes ont été atteintes par balles, mais les soldats ont également utilisé des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes”, ont précisé les services médicaux palestiniens, ajoutant que l’un des morts était âgé de 16 ans.

Le premier jour de ce mouvement coïncide avec la “Journée de la terre” en Palestine, un hommage annuel rendu à des Arabes israéliens tués lors de manifestations en 1976 contre les confiscations de terres arabes en Galilée. 

Les forces israéliennes ont également lancé, vendredi, des frappes aériennes contre trois positions du mouvement Hamas, dans la bande de Gaza.