TUNISIE
31/03/2019 17h:47 CET

Le roi saoudien : "La cause palestinienne sera toujours notre cause majeure"

Sur la guerre au Yémen, il déclare: “Le royaume continuera ses programmes d’aide humanitaire et de développement, pour alléger les souffrances du peuple yéménite”

FETHI BELAID via Getty Images

La cause palestinienne reste notre cause majeure et le demeurera, jusqu’à ce que le peuple palestinien retrouve tous ses droit légitimes, avec la création d’un État palestinien indépendant dans les frontières de 1967 avec Al-Qods Est, comme capitale, a annoncé, dimanche, le souverain du royaume d’Arabie saoudite, Salmane Ben Abdelaziz.

Lors de l’ouverture des travaux du 30ème sommet arabe, tenu à Tunis, le roi saoudien a exprimé la désapprobation du royaume et son refus de la décision de l’administration américaine, relative au plateau du Golan.

Il a à ce propos, souligné la nécessité de trouver une solution politique à la crise syrienne, garantissant la sécurité de la Syrie, son unité, sa souveraineté et l’interdiction de toute ingérence étrangère, comme le stipule la Déclaration de Genève et la décision du conseil de sécurité.

Évoquant la crise yéménite, le roi saoudien a tenu à renouveler l’attachement du royaume à une solution politique garantissant l’unité du Yémen sa souveraineté et son indépendance.

Il a dans ce contexte, appelé “la communauté internationale à exiger des milices houthis soutenues par l’Iran, d’arrêter leurs pratiques agressives, qui sont la cause des souffrances du peuple yéménite et menacent la sécurité et la stabilité de la région”.

Et d’ajouter “Le royaume continuera ses programmes d’aide humanitaire et de développement, pour alléger les souffrances du peuple yéménite”.

S’agissant de la crise libyenne, le roi Salmane Ben Abdelaziz a indiqué l’intérêt accordé par le royaume à l’unité de la Libye et sa souveraineté, affirmant, à ce sujet, le soutien du royaume saoudite aux efforts onusiens pour parvenir à une solution politique, permettant d’assurer la sécurité de la Libye et sa stabilité, tout en éradiquant le terrorisme qui la menace.

Le roi Salmane Ben Abdelaziz, a à ce propos, affirmé l’appui du royaume à tous les efforts de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme, estimant que l’acte terroriste qui a ciblé deux mosqués en Nouvelle-Zélande, montre que le terrorisme n’est pas lié à une religion, une ethnie ou une patrie.

S’agissant de l’Iran, il a indiqué que la politique agressive du régime iranien, est une violation de toutes les chartes et de tous les principes internationaux , appelant, à cet égard, la communauté internationale à assumer ses responsabilités, pour faire face à la politique de l’Iran, afin que son régime arrête de soutenir le terrorisme dans le monde.

A cette occasion, le roi Salmane Ben Abdelaziz a transmis la présidence du sommet au président de la République, Béji Caïd Essebsi.

L’UE également opposée à la décision de Trump

A l’occasion de ce sommet, la cheffe de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a déclaré que l’Union européenne rejette la décision de Donald Trump portant reconnaissance officielle de la souveraineté d’Israël sur le plateau du Golan en Syrie.

Elle affirme que ce choix est complètement opposé aux résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, qui considèrent le Golan est un territoire syrien occupé par Israël.

Par ailleurs, Mogherini indique l’UE œuvre à parvenir à une solution politique de la crise conformément aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

La Tunisie vit depuis quelques jours l’organisation et la tenue de la 30ème session ordinaire du Sommet arabe, avec la participation de près de 6 mille invités de 21 délégations officielles de différents pays arabes.

Ce sommet devait trancher sur des questions épineuses, telles que la réintégration de la Syrie, la situation en Libye, ou encore la question palestinienne. Un sommet qui se veut unificateur du monde arabe.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.