MAROC
12/06/2018 15h:12 CET

Réagissant à la vidéo scandant "Akhannouch, dégage!", le RNI dénonce des manoeuvres "irresponsables"

Et regrette que celles-ci impliquent l'institution royale.

Alexander Demianchuk via Getty Images

PARTI - La  vidéo montrant des personnes criant “Akhannouch, dégage!” aux abords du cortège royal, alors que le roi Mohammed VI s’apprêtait à inaugurer, jeudi dernier, les nouveaux ports de pêche et de plaisance à Tanger, en présence du ministre Aziz Akhannouch, a amené le parti à s’exprimer.

Le RNI a publié, hier, sur son site, un communiqué dans lequel il dénonce “des comportements suspects” ayant utilisé quelques voix dans le but “désespéré de les présenter comme une forme de protestation”. 

“Graves, irresponsables et étranges”, c’est ainsi que le RNI qualifie “ces agissements” qui, selon le parti de la colombe, “visent au fond à impliquer l’institution royale dans les conflits politiques méprisables et ignobles”. Des “manœuvres”, est-il ajouté, qui ne déstabiliseront pas le parti. Et d’insister sur l’importance de tenir l’institution royale à l’écart “des règlements comptes politiciens”.

Le RNI exprime, par ailleurs, sa “grande inquiétude” quant à “la détérioration du pouvoir d’achat des citoyens et ses impacts négatifs sur la situation sociale et économique des Marocains” et exhorte à “la révision de la méthode de travail pour instaurer un climat de confiance entre les composantes de la majorité”.