MAROC
27/06/2019 10h:00 CET

Le régulateur américain décèle un risque "potentiel" sur le Boeing 737 MAX

Une faille dont Boeing n’a pas souhaité dévoiler la nature.

the_guitar_mann via Getty Images

BOEING - Ce 26 juin, l’agence fédérale de l’aviation américaine (FAA) a révélé avoir décelé une nouvelle faille “potentielle”, sans en préciser la nature, sur le Boeing 737 MAX dont deux accidents rapprochés ont fait 346 morts.

“La FAA a récemment découvert un risque potentiel que Boeing doit régler”, a révélé l’agence américaine dans un courrier électronique. A cet effet, le régulateur aérien a demandé à Boeing de réparer cette faille, qui est de nature à retarder l’essai en vol du 737 MAX modifié, un test nécessaire pour la nouvelle certification de cet avion cloué au sol depuis mi-mars.

“La faille a été découverte la semaine dernière par les pilotes de la FAA lors des essais sur simulateur, qui reproduisent les conditions réelles en vol, a dit à l’AFP une source proche du dossier sous couvert d’anonymat”, révèle l’agence de presse. “Les pilotes de la FAA ont eu du mal à reprendre rapidement le contrôle de l’avion après avoir activé le système anti-décrochage MCAS, mis en cause dans l’accident de Lion Air en Indonésie en 2018 et celui d’Ethiopian Airlines en mars en Ethiopie, a dit cette source”, poursuit l’AFP.

De son côté, le groupe américain, Boeing, a fait savoir que la FAA lui a demandé de s’occuper d’un problème spécifique en vol que les changements de logiciel du 737 MAX sur lesquels Boeing travaille depuis huit mois ne prennent pas en compte.

“Boeing est d’accord avec la décision et la requête de la FAA et est en train de travailler sur ledit logiciel afin de répondre à la demande” de l’autorité, ajoute le groupe.

Ce nouveau problème indique que le vol test ne sera pas effectué avant le 8 juillet, a indiqué à l’AFP une source gouvernementale. Il va falloir à la FAA au moins de deux à trois semaines pour examiner les modifications effectuées par Boeing pour régler le problème, a dit cette source.

Plusieurs pays ont cloué au sol leurs Boeing 737 Max 8 à la suite des crashs des avions d’Ethiopian Airlines, dimanche 10 mars, et de Lion Air en Indonésie en octobre 2018.