ALGÉRIE
09/03/2019 15h:50 CET

Le RCD appelle à la démission de Bouteflika et à la dissolution du Parlement

AFP via Getty Images

Au lendemain des gigantesques manifestations du 08 mars, le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) a appelé à la démission du chef de l’Etat et à la dissolution des deux chambres du parlement. 

Dans un communiqué publié sur son site internet, le RCD affirme que face à la grande mobilisation citoyenne contre un 5e mandat pour le président sortant, “le départ du chef de l’Etat, de son gouvernement et la dissolution du parlement avec ses deux chambres constituent un SMIG pour éviter tout dérapage ou une vaine tentative d’un retour en arrière.”

Pour le RCD, “l’avènement d’une alternative démocratique concertée” est la seule “perspective à même d’honorer le combat historique du peuple algérien pour son émancipation et de donner une suite positive à la dynamique citoyenne en cours digne de la généreuse mobilisation, engagée essentiellement par notre jeunesse.”

Le RCD appelle aussi “les acteurs de la classe politique comme ceux de la société civile” à “concevoir” ensemble, “définir et de programmer les méthodes et les actions qui permettront à l’Algérie d’appréhender, enfin, le nouveau départ attendu depuis l’indépendance”.

Les millions d’Algériennes et d’Algériens qui ont défilé le 08 mars 2019, note encore le RCD “ont définitivement disqualifié le système politique et appellent à l’ouverture d’une nouvelle ère. Ils ont, par là-même, arraché le droit de se donner les institutions de leur choix pour parachever l’indépendance nationale.”