MAROC
10/05/2019 16h:35 CET | Actualisé 10/05/2019 16h:36 CET

Le Qatar exhorte l'Arabie saoudite à lever les "entraves" au hajj pour ses citoyens

Le Qatar dénonce des mesures “discriminatoires” à l'encontre de ses citoyens.

Aviator70 via Getty Images

PÈLERINAGE - Le Qatar exhorte l’Arabie saoudite à supprimer les “obstacles et restrictions” pour les résidents qui souhaitent effectuer le pèlerinage du hajj, Selon des informations de l’Agence France Presse (AFP), l’appel aurait eu lieu jeudi après-midi, après que l’Arabie saoudite a annoncé le lancement de l’enregistrement électronique pour les résidents du Qatar pour l’omra pendant le mois sacré du Ramadan. Pour rappel, les deux pays voisins du Golfe sont dans une impasse diplomatique depuis juin 2007. 

Après l’enregistrement en ligne, les résidents étrangers seraient en suite autorisés à atterrir aux aéroports de Djeddah ou de Medine, a annoncé mardi un communiqué publié par l’agence de presse officielle saoudienne. Une annonce qui n’a pas tarder à faire réagir le Comité national des droits de l’homme du Qatar, qui a déclaré que cette nouvelle mesure était “nominale” et insuffisante, vu que les transports aériens restent bloqués entre les deux pays et que le seul poste frontalier est fermé depuis près de deux ans, souligne la même source.

Dans ce contexte, le ministère des Affaires islamiques qatari a dénoncé ces mesures “discriminatoires”, appelant les autorités saoudiennes à “lever tous les obstacles et toutes les restrictions imposés aux citoyens et aux résidents qataris désirant accomplir leurs rituels religieux”. Le ministère à ajouté que ces restrictions empêchent les tour-opérateurs du pays à se rendre en Arabie saoudite pour prendre les dispositions nécessaires à l’accueil des pèlerins.

Accusé de financer et soutenir le terrorisme sur la base d’un lien présumé avec plusieurs organisations djihadistes dont l’État islamique, Al-Qaïda et les Frères musulmans, l’Arabie Saoudite et ses alliés (Émirats arabes unis, Bahreïn et Égypte), ont rompu tout lien diplomatique avec le Qatar, qui fait depuis l’objets de plusieurs mesures et restrictions.