MAROC
03/12/2018 10h:58 CET

Le Qatar annonce qu'il quittera l’Organisation des pays exportateurs de pétrole en 2019

"Notre potentiel, c’est le gaz”.

Eric Knecht / Reuters
Le ministre de l’énergie, Saad Al-Kaabi, lors d’une conférence de presse à Doha ce lundi 3 décembre. 

ÉNERGIE - Le Qatar a déjà pris sa résolution pour 2019. L’émirat du Golfe ne sera plus membre de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP), a annoncé ce lundi 3 décembre Saad Al-Kaabi, ministre de l’énergie, lors d’une conférence de presse à Doha. L’annonce vient quelques jours avant la réunion du 6 décembre de l’OPEP, qui a été informé de ce retrait lundi matin.

Membre depuis 1961, le Qatar quittera, le 1er janvier, l’organisation de 15 pays-membres fondée en 1960 et responsable de 40% de la production du pétrole dans le monde, souligne Al Jazeera.

La décision, selon le ministre de l’énergie, n’aurait aucun lien avec le blocus du Qatar par l’Arabie Saoudite et les Émirats arabes unis, membres importants de l’OPEP ainsi que le Bahreïn et l’Égypte, et refléterait plutôt la volonté du Qatar de se focaliser sur la production du gaz. “Nous n’avons pas beaucoup de potentiel [dans le pétrole], nous sommes très réalistes. Notre potentiel, c’est le gaz”, a souligné Kaabi, ajoutant que la réflexion consistant à se retirer de l’organisation remonte à il y a déjà plusieurs mois.

Le Qatar ne produisait en effet que 2% du total de la production de pétrole de l’OPEP, rappelle Al Jazeera, mais demeure, avec l’Iran, le plus grand producteur de gaz naturel au monde en étant, à lui seul, responsable de 30% de la production mondiale.