ALGÉRIE
15/11/2018 13h:11 CET | Actualisé 15/11/2018 15h:33 CET

Le projet de loi de Finances 2019 adopté par l'APN

Bob Khaled pour le HuffPost Algérie

Le Projet de loi de Finances 2019 a été adopté par les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) ce jeudi 15 novembre 2018, à l’issue de trois jours de débats.

Les partis de la majorité ont voté par “oui” tandis les députés de l’opposition ont voté contre l’adoption de ce projet de loi. Il s’agit des députés du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, le Parti des Travailleurs, le Mouvement de la société pour la paix (MSP) et le Front de la Justice et du Développement (FJD).  Les députés du Front El-Moustakbal se sont abstenus.

 A rappeler que le projet de loi prévoit une croissance de 2,9% pour l’exercice 2019 contre une croissance hors hydrocarbures de 3,2%. Il a été élaboré sur la base d’un prix référentiel de 50 dollars (USD)/baril de pétrole algérien “Sahara Blend”.

Le PLF 2019 prévoit également un taux de change fixé à 118 DA/1dollar pour la période 2019-2021 et un taux d’inflation de 4,5% en 2019 et 3,9% en 2020 et 3,5% en 2021.

Sur un total de dépenses estimé à 8.557,2 milliards DA, le projet de loi prévoit une hausse des dépenses de fonctionnement à 4.954,5 milliards DA en 2019 (+8,1 %) contre des dépenses d’équipement estimées à 3.602,7 milliards DA (-10,9%).

Les recettes budgétaires prévues pour 2019 s’élèvent à 6.507,9 milliards DA, dont 2.714,5 milliards DA de fiscalité pétrolière inscrite au budget. La fiscalité pétrolière recouvrée devrait atteindre 3.201,4 milliards DA, au titre du PLF 2019.

Sur les 21 amendements proposés par les députés dans le cadre du PLF 2019, le Conseil en a adopté trois. Les amendements restant ont été refusés ou retirés volontairement par leurs auteurs.