MAROC
28/05/2019 19h:03 CET

Le procureur général de Rabat ouvre une enquête sur la mort de Abdellah Hajli

L’exhumation du corps pour autopsie a également été ordonnée.

Coordination enseignants contractuels/Facebook

ENQUÊTE - Le procureur général près la cour d’appel de Rabat a ordonné ce mardi 28 mai l’ouverture d’une enquête suite au décès, hier, au CHU Ibn Sina, de Abdellah Hajli. Père de Houda Hajli, enseignante contractuelle à Safi, ce dernier avait été blessé au cours de la manifestation des enseignants contractuels le 24 avril dernier.

Dans un communiqué, publié ce mardi 28 mai par le procureur général, ce dernier précise que l’enquête devra faire la lumière sur les circonstances de cette mort. Pour cela, il a ordonné l’exhumation du corps pour pratiquer une autopsie en vue de déterminer les causes de la mort.   

Ce mardi, à Safi, Abdellah Hajli a été inhumé après la prière d’Addohr en présence d’un grand nombre d’enseignants contractuels venus soutenir leur collègue et rendre hommage à cet homme qu’ils considèrent comme leur “père spirituel”. Ces enseignants comptent aussi organiser une marche nationale, ce soir, avec des bougies. 

L’Association marocaine des droits humains (AMDH) et la Fédération nationale de l’enseignement (FNE) avaient revendiqué l’ouverture d’une enquête accusant “l’Etat d’être responsable de ce décès”.