ALGÉRIE
13/01/2019 13h:30 CET | Actualisé 13/01/2019 14h:34 CET

Le procès en appel du journaliste Adlène Mellah fixé

DR

Le procès en appel du journaliste et éditeur de presse, Adlène Mellah, condamné en décembre à une année de prison ferme, a été fixé pour le 23 janvier 2019 à la Cour d’Alger, à Ruisseau, ont annoncé des avocats.

L’éditeur de presse Adlène Mellah a été condamné le 25 décembre 2018 à un an de prison ferme par le tribunal de Bab El Oued, pour incitation à attroupement non armé, insubordination et outrage à fonctionnaire.

 

 

Ses deux collègues, Abdelaziz Laadjal et Abdelhafid Benekrouche avaient écopé pour leur part d’une peine de de quatre mois de prison fermes.

 

Le 19 décembre dernier, le procureur du tribunal de Bab el Oued avait requis trois ans de prison ferme contre le prévenu, directeur du site d’information Dzair Presse, accusé “d’attroupement” et de “rébellion” lors d’une manifestation. 

Adlène Mellah, editeur du site Dzair presse, a été arrêté le 9 décembre près du théâtre national Mahieddine Bachtarzi Alger, lorsqu’il participait à un rassemblement de soutien au chanteur Reda City 16, en détention depuis octobre dernier.

Le collectif d’avocats qui défendait le prévenu qui s’était retiré pour non réunion de conditions équitables de la tenue d’un procès, avait décidé d’introduire une procédure de cassation.