MAROC
19/09/2019 16h:55 CET | Actualisé 19/09/2019 16h:59 CET

Le procès en appel du double meurtre d'Imlil reporté au 25 septembre

Afin d'auditionner le reste des accusés.

Associated Press
Suspects charged in connection with killing of two Scandinavian tourists in Morocco's Atlas Mountains are escorted by security forces after a trial session in Sale, near Rabat, Morocco, Thursday, May 2, 2019. (AP Photo/Mosa'ab Elshamy)

JUSTICE - Le procès en appel des 24 accusés dans le meurtre des deux touristes scandinaves dans la région d’Imlil, dans la province d’El Haouz, s’est poursuivi, hier mercredi 18 septembre, devant la Chambre criminelle (2e degré) chargée des affaires du terrorisme près l’annexe de la Cour d’appel à Salé.

Cette troisième audience de la Cour a été consacrée à l’audition des principaux accusés par le président de la Chambre criminelle et le procureur général du roi ainsi que par la défense, qui a présenté des requêtes liées aux procédures.

Le président de la Chambre a informé les principaux accusés des chefs d’accusation retenus contre eux. Et ces derniers ont reconnu les faits qui leurs sont reprochés. La prochaine audience, dont la date a été fixée le 25 septembre, sera, elle, consacrée à l’audition du reste des accusés.

En juillet dernier, les 24 individus poursuivis dans cette affaire ont été condamnés en première instance à des peines allant de cinq ans de prison ferme à la peine capitale.

Les chefs d’inculpations concernent “la constitution d’une bande pour préparer et commettre des actes terroristes”, “atteinte à la vie de personnes avec préméditation”, “possession d’armes à feu” et “tentative de fabrication d’explosifs en violation de la loi, dans le cadre d’un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l’ordre public”.