ALGÉRIE
12/09/2019 12h:59 CET | Actualisé 12/09/2019 13h:15 CET

Le procès de Toufik, Said Bouteflika, Hanoune, Tartag et Nezzar aura lieu le 23 septembre

dr
dr

Le procès de Mohamed Mediene, Said Bouteflika, Louisa Hanoune, Bachir Tartag et Khaled Nezzar a été fixé pour le 23 septembre 2019 par le tribunal militaire de Blida, a-t-on appris auprès de l’avocat du SG du PT, Mokrane Ait Larbi.

Le tribunal militaire de Blida a rejeté ce lundi 9 septembre une troisième demande de libération, avait annoncé le parti des travailleurs dans un communiqué publié ce mardi.

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT) a été écrouée, jeudi 9 mai, à l’issue de son audition par la justice militaire, dans le cadre d’une enquête pour complots contre l’Etat et l’armée.

Les mêmes accusations visent Saïd Bouteflika, le frère de l’ancien Chef de l’Etat, Abdellaziz Bouteflika, ainsi que  ceux de l’ex-chef de l’ex-Département du renseignement et de la sécurité (DRS), le général Mohamed Mediène, dénommé Tewfik, de l’ex-chef du Département de surveillance et de sécurité (DSS), Bachir Tartag.

Quant à l’ex-ministre de la Défense, Khaled Nezzar, et son fils, Lotfi Nezzar, dirigeant de la société SLC, ils font l’objet avec Belhamdine Farid, président de la Société algérienne de pharmacie, de mandats d’arrêt internationaux, émis le 06 aout 2019.

Selon la télévision algérienne, ils sont accusés de “complot” et de “trouble à l’ordre public”. Des faits punis par les articles 77, 78 et 284 du code pénal militaire