MAROC
22/02/2019 18h:10 CET

Le procès de Hind El Achchabi est reporté au 8 mars

La femme d'affaires est maintenue en détention.

Hind El Achchabi/Facebook

JUSTICE - Sa détention depuis deux semaines risque de se prolonger encore. La troisième audience du procès de Hind El Achchabi, la femme d’affaires propriétaire de la société Dalia Air, récemment arrêtée pour chèque sans provisions d’un montant de 42 millions de dirhams, a fini ce vendredi 22 février par un report au 8 mars.

“Elle avait signé ce chèque à blanc et remis à son mari en juillet 2016 pour la gestion de sa société”, explique au HuffPost Maroc son avocat Rédouane Rami. Selon ce dernier, le mari de El Achchabi, Mohcine Karim Bennani, aurait rempli ce chèque et déposé le 5 de ce mois courant pour encaissement. 

Hind El Achchabi a été interpellée, quelques jours plus tard, d’après son avocat, “dans sa société alors qu’elle travaillait”. Pour Me Rami, les conditions dans lesquelles se sont déroulées à la fois l’arrestation et la poursuite sont “pour le moins marquées par la précipitation”. 

“De notre côté, nous avons déposé une plainte contre l’époux de Mme El Achchabi pour abus de confiance et escroquerie. Mais il n’a pas encore été convoqué pour être auditionné, alors nous avons déposé une citation à comparaître pour qu’il se présente directement au tribunal”, précise l’avocat. “Le plus important, à présent, c’est de la sortir de prison sous caution ou par la voie d’un arrangement”, poursuit-il.

C’est une course contre la montre qui s’engage. L’avocat nous confie qu’il est urgent de réunir le montant du chèque objet du litige: “Nous comptons le déposer auprès du greffier en chef et demander la relax provisoire de Hind El Achchabi en attendant que le tribunal tranche dans ce procès et dans la citation que nous avons déposée à l’encontre de son mari”.

Pour rappel, Hind Achchabi avait  purgé une peine de prison de deux ans ferme pour adultère avant de recouvrer la liberté en août dernier.