MAROC
11/10/2019 10h:24 CET

Le prix Nobel de la paix 2019 attribué à Abiy Ahmed, premier ministre éthiopien

Nobel le plus médiatique, ce prix pour la paix a cette année récompensé l'artisan de la réconciliation de son pays avec l’Érythrée voisine.

Getty Editorial
Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed Ali lors d'une conférence de presse au palais de Chigi à Rome, en Italie, le 21 janvier 2019.

INTERNATIONAL - Le prix Nobel de la paix 2019 a été attribué au premier ministre éthiopien Abiy Ahmed, artisan de la réconciliation de son pays avec l’Érythrée voisine, a annoncé le comité Nobel norvégien ce vendredi 11 octobre à Oslo.

Abiy Ahmed, premier ministre depuis avril 2018, a été récompensé pour “son initiative décisive pour résoudre le conflit frontalier avec l’Erythrée voisine”, a précisé le comité dans un communiqué, tout en précisant récompenser également son investissement dans d’autres processus de paix, notamment entre le Kenya et la Somalie, ou dans la guerre civile au Soudan.

Après 20 ans de conflit, la frontière entre l’Ethiopie et l’Erythrée a été rouverte en juillet 2018 après la signature d’une “déclaration conjointe de paix et d’amitié” entre l’Éthiopie et son ancienne province.

Et si depuis les points de frontières ont été refermés et que la normalisation des relations entre les deux pays semble au point mort, la signature de cet accord n’en reste pas moins un symbole fort.

Abiy Ahmed succède à Denis Mukwege et Nadia Murad, lauréats du prix Nobel de la paix 2018 pour leurs efforts pour mettre fin à l’utilisation de la violence sexuelle comme arme de guerre.

Quelques jours avant l’annonce, les bookmakers et les spécialistes de la question avaient tenté de prédire quelle personnalité allait recevoir le Nobel de la paix 2019, à l’instar de Greta Thunberg, du Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed ou encore du Comité International de Secours.

Avec ce prix pour la paix, la saison des Nobel est presque terminée, après la littérature, la chimie, la physique et la médecine plus tôt dans la semaine. Reste maintenant à l’Académie royale des sciences suédoise à choisir un lauréat, lundi 14 octobre, pour le prix “Nobel” de l’économie, ou plutôt Prix de la Banque de Suède, car c’est le seul à ne pas avoir été imaginé par Alfred Nobel.

Cet article a été initialement publié par Le HuffPost France.