TUNISIE
05/10/2018 10h:46 CET | Actualisé 05/10/2018 10h:49 CET

Le prix Nobel de la paix 2018 attribué à la Yézidie Nadia Murad et au congolais Denis Mukwege

Ils ont été primés pour leurs actions contre les violences sexuelles

Le prix Nobel de la Paix 2018 a été attribué la Yézidie Nadia Murad et au  congolais Denis Mukwege pour leurs actions contre les violences sexuelles a annoncé, vendredi, le comité Nobel.

Né au Sud Kivu, au Congo, en 1955, Denis Mukwege, gynécologue de son état, est surnommé “l’homme qui répare les femmes” en référence à son combat contre les mutilations génitales dont sont victimes les femmes africaines. 

Prix des droits de l’homme des Nations unies en 2008, il a fondé dans son pays un hôpital qui prend en charge les femmes victimes de violences sexuelles, avec un accompagnement physique, psychologique, économique et juridiques des victimes.

JOEL SAGET via Getty Images

 

Déjà pressenti pour être lauréat en 2013, il obtient la reconnaissance internationale à travers de multiples prix et récompeneses: Le prix Sakharov en 2014, le Prix du Héros pour l’Afrique du Parlement Européen en 2016 ou encore le Prix de la Fondation Clinton.

Nadia Murad est quant à elle, une jeune activiste irakienne de 25 ans, qui axe son combat sur les droits de l’homme.

En 2016, elle est nommée ambassadrice de bonne volonté des Nations unies pour la dignité des victimes du trafic d’êtres humains.

Faisant partie de la communauté Yézidie, Nadia Murad et sa famille ont longtemps été persécutés. Lors sa ville de Sinjar est prise d’assaut par Daech, la jeune femme est faite esclave sexuelle par des combattants de l’État Islamique, avant de réussir à prendre la fuite.

Sa tribune en 2015 au Nations-Unies restera un moment mémorable, fort en émotions.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.