MAROC
04/11/2019 13h:08 CET

Le Prix Goncourt 2019 attribué à Jean-Paul Dubois pour "Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon"

Le livre "Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon" est paru aux éditions de l'Olivier.

REMY GABALDA via Getty Images

LITTÉRATURE - Jean-Paul Dubois a reçu ce lundi 4 novembre le prix Goncourt 2019 pour son livre “Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon” paru aux éditions de l’Olivier. Il succède ainsi à Nicolas Mathieu, lauréat 2018, récompensé pour son roman “Leurs enfants après eux”.

Le jury du Goncourt, présidé par Bernard Pivot, récompense cet auteur de 69 ans pour son roman bouleversant et nostalgique sur le bonheur perdu. 

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.

Retour en arrière: Hansen est superintendant a L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit.

Une église ensablée dans les dunes d’une plage, une mine d’amiante à ciel ouvert, les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d’un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.

D’abord journaliste sportif pour Sud-Ouest puis grand reporter pour Le Nouvel Obs, Jean-Paul Dubois a publié de nombreux romans (“Je pense à autre chose”, “Si ce livre pouvait me rapprocher de to”i). Il a obtenu le prix France Télévisions pour “Kennedy et moi” (Le Seuil, 1996), le prix Femina et le prix du roman Fnac pour “Une vie française” (Éditions de l’Olivier, 2004).

Quatre écrivains étaient encore en lice pour décrocher le prix Goncourt, le plus prestigieux et convoité des prix littéraires du monde francophone: Jean-Luc Coatalem, 60 ans, pour ”“La part du fils”, Jean-Paul Dubois, 69 ans, pour “Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon”, Olivier Rolin, 72 ans, pour “Extérieur monde” et Amélie Nothomb, 53 ans, pour “Soif”.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost France.