ALGÉRIE
20/06/2019 17h:11 CET | Actualisé 20/06/2019 17h:13 CET

Le prix du pétrole profite de l’escalade entre les EU et l’Iran

PashaIgnatov via Getty Images

Éclaircie sur les cours du pétrole, depuis quelques jours. Le Brent progressait de près de 1,5% à 63,10 dollars et frôlait même les 64$ séance (63,86$), jeudi 20 juin. Comment expliquer ce rebond? L’escalade entre les Etats-Unis et l’Iran, n’est pas étrangère à ce rebond.

En effet, les tensions sont vives entre l’Iran et l’administration de Donald Trump qui a claqué la porte il y a près d’un an de l’accord international sur le nucléaire iranien et a rétabli les sanctions économiques et diplomatiques par ailleurs, Washington accuse Téhéran de chercher à perturber l’approvisionnement du marché mondial en bloquant le détroit d’Ormuz par lequel passe 30% du pétrole transporté par voie maritime, une menace déjà évoquée par le passé par l’Iran.

Pour leur part, l’Iran réfute ses accusations et le président iranien Hassan Rohani, en visite au Kirghizstan, a accusé les Etats-Unis “de représenter une grave menace à la stabilité dans la région et dans le monde, en violant toutes les règles internationales”.

En du plus des tensions géopolitiques, le prix brent bénéficiede la chute des stocks de pétrole américains au plus bas depuis deux ans. Les membres de l’OPEP ont prévu de se voir le 1er juillet, pour évoquer la possibilité de prolonger l’accord sur la réduction de 1,2 million de barils par jour de la production, qui expire ce mois-ci.