ALGÉRIE
08/08/2019 12h:31 CET

Le prix du pétrole continue de piquer du nez

Bloomberg

Le prix du baril de pétrole continue de plonger. Il a enregistré une nouvelle baisse de 4,60% et s’établit sous la barre des 60$, à 56,23 dollars. Le Brent a perdu plus de 9%, lors des dernières cotations.

Comment expliquer cette baisse de prix ? Les spécialistes évoquent les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine qui impactent sur les perspectives de l’économie mondiale et donc sur la demande en énergie.

“Les tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis “ont un impact visible sur les prix du pétrole” a expliqué Carsten Fritsch, analyste chez Commerzbank.

Le président américain Donald Trump a en effet relancé la guerre commerciale contre Pékin, en annonçant son intention d’étendre des droits de douane supplémentaires à la quasi-totalité des importations en provenance de Chine à compter du 1er septembre.

Les experts rappellent que les États-Unis et la Chine sont les deux plus gros consommateurs de pétrole, donc “un ralentissement économique causé par de nouveaux droits de douane punitifs n’épargnera surement pas les prix du pétrole”.

Pourtant, la fermeture du champ pétrolier de Sharara en Libye ou la baisse surprise des stocks américains, auraient pu augurer d’une hausse des prix de l’or noir.