MAROC
27/07/2019 12h:13 CET | Actualisé 27/07/2019 12h:24 CET

Le prince Moulay Rachid représente le roi aux funérailles du président tunisien Béji Caïd Essebsi

De nombreux chefs d'Etat ont fait le déplacement.

Jean Catuffe via Getty Images
Le prince Moulay Rachid (ici aux funérailles du Grand duc Jean de Luxembourg, le 3 mai 2019).

TUNISIE - Le prince Moulay Rachid est arrivé, samedi 27 juillet à Tunis, pour représenter le roi Mohammed VI aux funérailles du président tunisien Béji Caïd Essebsi, décédé jeudi 25 juillet.

Le frère du souverain a été accueilli à son arrivée à l’aéroport international de Carthage par le secrétaire d’État tunisien auprès du ministre des Affaires étrangères, Sabri Bachtobji, la maire de la ville de Tunis, Saida Abderahim, ainsi que le gouverneur de Tunis, Chedli Bouallègue, rapporte la MAP.

Le prince Moulay Rachid a été également salué à son arrivée par l’ambassadeur du Maroc en Tunisie, Hassan Tariq, et les membres de cette ambassade, précise l’agence de presse marocaine.

Le cercueil du président tunisien a fait son entrée au Palais de Carthage vers 11h, accueilli par le président de la République tunisienne par intérim, Mohamed Ennaceur, et le chef du gouvernement Youssef Chahed. Des versets du Coran ont été lus sur le cercueil par cheikh Mondher Jeddi, imam à la mosquée El Abidine de Carthage.

Bensalah, Macron, Felipe VI...

Plusieurs chefs d’État ont ensuite lu des hommages au président tunisien, notamment le président algérien Abdelkader Bensalah, le président palestinien Mahmoud Abbas, le président du gouvernement d’union nationale libyen Fayez El Sarraj, le président du Portugal Marcelo Ribeiro De Sousa, le roi d’Espagne Felipe VI et le président français Emmanuel Macron. Le cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, émir du Qatar, était également présent lors de la cérémonie.

Le roi Mohammed VI avait pour sa part adressé jeudi un message de condoléances au président de l’Assemblée des Représentants du Peuple (parlement tunisien), Mohamed Ennaceur, dans lequel il exprimait “ses vives condoléances et ses sincères sentiments de compassion suite à la disparition de l’un des grands hommes de la Tunisie ayant consacré leur vie à servir leur pays et contribué avec abnégation et dévouement à l’édification de son Etat moderne”.

Le président Béji Caïd Essebsi “a œuvré avec sérieux et un esprit de patriotisme exemplaire à parachever et consacrer le processus démocratique de son pays et à renforcer sa renaissance et son développement dans la cadre de la sécurité et de la stabilité”, avait-il ajouté.