TUNISIE
28/03/2019 11h:44 CET | Actualisé 28/03/2019 11h:46 CET

Le président Omar El-Bechir ne conduira pas la délégation soudanaise au Sommet arabe de Tunis

Human Rights Watch avait appelé les autorités tunisiennes à refuser l’entrée sur le territoire ou l’arrestation du président soudanais condamné par la CPI.

Mohamed Nureldin Abdallah / Reuters

L’agence presse soudanaise, SUNA, a annoncé, mercredi que le président soudanais Omar El-Bechir ne conduira pas la délégation de son pays dans le cadre du 30ème sommet arabe organisé à Tunis les 30 et 31 mars.

Selon la même source, ce sera le vice-président et ministre de la Défense Mohamed Ahmed Ben Aouf qui conduira la délégation soudanaise. Par ailleurs, le ministre des Affaires étrangères, El Dridri Mohamed Ahmed, participera lui au conseil des ministres préparatoire au sommet, le 29 mars.

Le 26 mars dernier, Human Rights Watch avait appelé les autorités tunisiennes à refuser l’entrée sur le territoire ou l’arrestation du président soudanais, Omar El-Bechir, condamné par la Cour Pénale Internationale (CPI) pour génocide, crime contre l’humanité et crime de guerre.

La condamnation d’El-Bechir concerne les crimes commis dans la région du Darfour au Soudan, qui ont entraîné selon les estimations des États-unis, Israël et le Canada, la mort de 300 000 personnes, et le déplacement de 2,7 millions autres, dont 230 000 qui s’étaient réfugiés au Tchad.

Les autorités soudanaises avancent, elles, le chiffre de 10 000 morts.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.