TUNISIE
05/07/2018 11h:23 CET | Actualisé 05/07/2018 11h:24 CET

Le président de l'ISIE, Mohamed Mansri Tlili annonce sa démission

Au lendemain des élections municipales, le 28 mai dernier, Conseil de l’ISIE avait entamé le processus de révocation de Mohamed Mansri Tlili

FETHI BELAID via Getty Images

Le président de l’Instance Supérieure Indépendante des Élections (ISIE) Mohamed Mansri Tlili  a annoncé jeudi sa démission de l’Instance.

Dans une déclaration accordée à Mosaïque FM, Mansri a affirmé avoir pris cette décision au vu de la situation actuelle que traverse l’ISIE. Selon lui, l’Instance est à l’arrêt notamment au niveau de son Conseil.

Les réunions ne sont plus organisées alors que des décisions doivent être prises au niveau du budget et du planning en vue de la préparation des élections de 2019.

“Dans ce contexte, le mieux est que je présente ma démission, surtout en l’absence de solutions” a-t-il précisé.

Il affirme que cette décision a été discutée avec les autres membres de l’Instance. “Il a été convenu que je reste membre” a indiqué Mansri ajoutant que les membres de l’ISIE ont prévu de choisir un seul candidat à la présidence ou “au maximum deux” afin d’accélérer son remplacement.

Il a en outre appelé l’Assemblée des représentants du peule à commencer dès à présent la procédure pour élire un nouveau président à l’ISIE.

Sa décision a été annoncée au président de la République Béji Caid Essebsi qu’il a rencontré mercredi.

 

Au lendemain des élections municipales, le 28 mai dernier, Conseil de l’ISIE avait entamé le processus de révocation de Mohamed Mansri Tlili de son poste de président de l’Instance. L’Assemblée des représentants du peuple avait prévu une plénière, le 03 juillet, pour voter sur la révocation de Mansri. Celle-ci a avait été reportée à une date ultérieure avant l’annonce de sa démission jeudi.

Originaire de Sidi Bouzid, et avocat à la Cour de cassation depuis 1999, Mohamed Mansri Tlili  a été élu à la tête de l’Instance Supérieure Indépendante pour les élections en novembre 2017.

Au mois de mai 2017, l’ancien président de l’instance, Chafik Sarsar, avait présenté sa démission dénonçant de fortes pressions.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.