MAROC
27/08/2018 18h:32 CET

Le président de la fédération palestinienne sanctionné par la FIFA

Sa réaction à l'annonce du match Israël-Argentine a fortement déplu.

Bruce Yuanyue Bi via Getty Images

SPORT - Après avoir appelé à brûler les maillots et les photos de Lionel Messi suite à l’annonce de l’organisation du match amical qui devait opposer en juin dernier Israël à l’Argentine dans la ville de Jérusalem, la FIFA a sanctionné le président de la fédération palestinienne.

L’annonce a été faite le vendredi 24 août. La Commission de Discipline de la FIFA a sanctionné Jibril Rajoub, président de la Fédération Palestinienne de Football (PFA). Il écope ainsi de 12 mois de suspension de match et d’une amende de 20 000 francs suisse (soit environ 20.340 dollars) pour avoir enfreint l’article 53 du Code disciplinaire de la FIFA pour “Incitation à la haine ou à la violence”.

Le président de la fédération palestinienne, Jibril Rajoub, avait notamment déclaré le lancement d’une campagne contre l’Argentine “visant surtout Messi”, demandant aux Palestiniens et ceux alliés à leur cause de “brûler” des t-shirst et photos de l’idole du Barça. Cependant, comme le souligne l’AFP, ce dernier n’a pas appelé à la violence physique contre les joueurs.

Matthias Hangst - FIFA via Getty Images

Prévu le 9 juin dernier, le match amical programmé à Jérusalem avait été annulé suite aux menaces proférées à quelques jours du coup d’envoi du mondial. La fédération israélienne avait alors porté plainte contre son homologue palestinien.

“La suspension de match de Rajoub implique une interdiction de prendre une quelconque part à tout match ou toute compétition de football pendant une durée de douze mois à titre officiel ; il lui sera donc notamment impossible de communiquer avec les médias au stade ou à ses abords dans le cadre de matches ou compétitions”, indique la FIFA dans un communiqué, ajoutant que la suspension prendrait effet à partir du 24 août.

ABBAS MOMANI via Getty Images

De son côté, Jibril Rajoub a affirmé à l’AFP son intention de faire appel du “verdict injuste et infondé” de la commission de discipline de la FIFA. En juin dernier, Jibril Rajoub se réjouissait de l’annulation du match comme une victoire. “Je ne pense pas que ce soit une victoire politique. Je pense que c’est une victoire pour ceux qui respectent le message du sport, de l’éthique et des valeurs sportives, loin de la politique et des agendas”.

Dans une conférence de presse organisé le 6 juin dernier, la fédération palestinienne avait affiché un poster montrant son président aux côtés de la star avec pour texte “From Palestine, Thank you Messi” (“De la part de la Palestine, Merci Messi”).