ALGÉRIE
25/03/2018 12h:17 CET

Le président d’Alnaft et le ministre de l’Energie font la promotion du schiste algérien

Devant les compagnies énergétiques internationales, Arezki Hocini et Mustapha Guitouni ont fait la promotion potentiel du gaz de schiste algérien.

Maghreb Emergent

Le président de l’Agence nationale pour la valorisation des ressources en hydrocarbures (Alnaft), Arezki Hocini a fait ce matin, à Oran, la promotion du potentiel algérien en gaz et en pétrole de schiste devant des représentants de compagnies énergétiques internationales.

M. Hocini, qui s’exprimait face aux représentants de géants pétroliers réunis à l’occasion de l’ouverture du salon spécialisé NAPEC (North Africa Petroleum Exhibition & Conference) n’a, à aucun moment, prononcé le mot”schiste”, mais a préféré employer les termes ”énergies non conventionnelles” ou encore ”énergies issues de la roche mère”.

Le président d’Alnaft a assuré que des organismes internationaux estimaient que le potentiel de l’Algérie en énergies non conventionnelles était de 30.000 milliards de M3 pour le gaz et de 10 milliards de barils pour le pétrole, ce qui place l’Algérie à la troisième position à l’échelle mondiale en termes de réserves dans ce segment énergétique.

M. Hocini a signalé que trois études ont déjà été lancées pour évaluer le potentiel de l’Algérie en matière d’énergies non conventionnelles, ajoutant qu’une quatrième étude ne devrait pas tarder à être lancée, les négociations à son sujet étant actuellement en cours.

Prenant la parole à son tour, le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni a clairement parlé, quant à lui, du potentiel du gaz de schiste en Algérie. Une énergie, a-t-il dit, “vers laquelle l’Algérie avance à pas mesurés”.

Il a signalé, à ce propos, que le gouvernement accordait une importance particulière à la santé de la population et à la protection de l’environnement, ce qui explique la prudence dont fait preuve le gouvernement concernant cette ressource énergétique qui a beaucoup fait parler d’elle en Algérie. Il y a quelques années, de nombreuses manifestations ont été organisées, notamment au sud du pays pour dénoncer ce choix énergétique.

La promesse du ministre aux investisseurs

Le ministre de l’Energie a déclaré à l’intention des représentants des compagnies pétrolières internationales qu’une nouvelle version de la loi sur les hydrocarbures (...)

LIRE LA SUITE SUR MAGHREB EMERGENT

LIRE AUSSI: Ahmed Ouyahia presse Sonatrach de se lancer dans les hydrocarbures de schiste