MAROC
17/12/2018 15h:12 CET | Actualisé 17/12/2018 15h:18 CET

À Dakhla, le premier forum de la formation professionnelle veut créer une plateforme africaine

Il aura lieu les 21 et 22 décembre à Dakhla.

OFPP/Facebook

FORMATION - Prenez note: les 21 et 22 décembre à Dakhla aura lieu le premier forum de la formation professionnelle. C’est le ministère de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique qui en est l’organisateur.

Dans un communiqué, ce dernier annonce que ce premier événement portera sur la “Gouvernance des systèmes de formation professionnelle au service de l’employabilité et de la compétitivité en Afrique”. Il sera question d’instaurer une plateforme d’échange d’expertises entre l’ensemble des pays du continent dans le cadre d’une coopération Sud-Sud.

Quant aux objectifs de cette plateforme, ils sont nombreux. L’initiateur de l’événement souhaite se focaliser sur les principes de la gouvernance participative des systèmes de formation professionnelle au service du développement inclusif. Pour cela, les participants devront se mettre d’accord sur une feuille de route pour établir un modèle de partenariat visant à favoriser l’accès à la formation, la mobilité et la qualification des jeunes, notamment les populations migrantes.

“L’Alliance africaine pour le développement de la formation professionnelle”, scellée le 18 avril 2017 à Meknès par la voie d’une convention cadre multilatérale signée par 15 pays africains, sera l’une des bases de ce partenariat. L’organisateur compte sur cette alliance pour rallier un maximum de pays et explorer de nouvelles pistes de coopération. Et pour cause, les enjeux et les défis sont communs, ils sont liés, rappelle la même source, à la gouvernance de la formation professionnelle en Afrique et son impact sur la valorisation du capital humain.

Les débats au programme se pencheront justement sur ces défis. Ils porteront précisément sur la gouvernance participative et l’amélioration de la performance des systèmes de formation professionnelle, mais aussi sur l’adéquation formation/emploi. Les participants débattront également du développement des métiers face aux défis du changement climatique en Afrique et de l’intégration des populations migrantes par la voie de la formation professionnelle.