MAROC
16/11/2018 18h:47 CET

Le PLF 2019 voté à la majorité par 189 députés à la Chambre des représentants

Une séance houleuse, marquée par la menace de boycott du gouvernement par des députés MP.

Chambre des représentants

PARLEMENT - Fin de la première manche. Le Projet de loi de finances (PLF 2019) a été voté dans sa totalité par les députés de la Chambre des représentants lors d’une séance plénière qui s’est tenue ce vendredi. 

Le PLF 2019 n’a pas eu droit à l’unanimité des votes mais à la majorité. 189 députés ont voté pour et 93 contre, indique la Chambre des représentants sur son compte Twitter. Un vote qui a fait suite à la présentation des rapports dressés par les différentes commissions parlementaires et dont les amendements ont été également discutés et votés à l’occasion de cette séance agitée. Et pour cause, certains députés, notamment du parti du Mouvement populaire (MP/Al Haraka), ont fustigé l’absence de plusieurs représentants du gouvernement, ce vendredi coïncidant avec la tenue du conseil de gouvernement.     

Sur son site web, la Chambre des représentants a précisé avoir tenu 6 séances plénières ayant duré 19 heures durant lesquelles le PLF 2019 a été présenté, analysé et discuté avant de trancher la question des amendements.  La commission des finances et les autres permanentes ont tenu 73 réunions ayant pris 260 heures de travail, souligne la même source. 

Au cours de ces séances, les députés ont proposé 224 amendements, ajoute la Chambre des représentants, indiquant en avoir retenu 42% émanant des partis de la majorité et de l’opposition. Quant à la nature de ces amendements, ils se focalisent, d’après la même source, sur les disparités régionales et les secteurs sociaux et plus précisément le traitement de la question du chômage des diplômés souffrant d’un handicap.

La Chambre des représentants estime avoir réussi à apporter une valeur ajouté au PLF 2019 en proposant “des mesures ciblées relatives à la santé des citoyens, la promotion du logement, l’utilisation des énergies renouvelables et le soutien des entreprises, entre autres”.