ALGÉRIE
30/11/2018 12h:58 CET

Le pétrole recule, l'Opep et la Russie envisagent des baisses de production

Bloomberg via Getty Images

Les prix du pétrole reculaient vendredi en cours d’échanges européens, la chute des prix sur les deux derniers mois poussant l’Opep et la Russie à envisager des baisses de production avant leur réunion à Vienne la semaine prochaine.

Vers 11H00 GMT (12H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en janvier valait 59,07 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, en baisse de 44 cents par rapport à la clôture de jeudi.

Dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” (WTI) pour la même échéance cédait 65 cents à 50,80 dollars.

Jeudi, les cours ont chuté à leurs plus bas depuis plus d’un an, à 57,50 dollars pour le Brent et à 49,41 dollars pour le WTI, avant de se redresser après des informations de presse sur de possibles baisses de la production.

Alors que l’abondance de l’offre a fait perdre plus de 30% de leurs valeurs aux barils, l’Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole) et ses partenaires, qui représentent plus de la moitié de la production mondiale, pourraient décider la semaine prochaine de moins extraire d’or noir.

La Russie, qui dispute la place de premier producteur mondial aux Etats-Unis et à l’Arabie saoudite, envisagerait des baisses de ses objectifs de production, a rapporté la presse spécialisée, qui affirme qu’une réunion s’est tenue entre les producteurs russes et le gouvernement cette semaine.

Interrogé à ce sujet par des agences russes, le ministre de l’Energie russe Alexandre Novak a répondu: “je ne vous dirai pas notre position à l’avance car nous en sommes encore au stade de l’élaboration et de l’évaluation de la situation”.

“Je suis sûr qu’avec nos collègues de l’Opep et des pays non-membres de l’Opep, nous trouverons une solution coordonnée et consolidée, qui bénéficiera au marché du pétrole”, a-t-il ajouté.

“Le président russe Vladimir Poutine va retrouver le prince saoudien ben Salmane au G20 ce week-end à Buenos Aires”, ont souligné les analystes de Commerzbank, qui estiment que les deux dirigeants “pourraient établir une ligne commune avant les réunions des 6 et 7 décembre”.

L’Opep se réunira jeudi prochain avant de retrouver ses partenaires le vendredi.