ALGÉRIE
11/05/2018 11h:17 CET

Le pétrole au plus haut depuis 2014

Si les tensions ne s’apaisent pas au Moyen-Orient, les prix pourraient encore monte

Bloomberg via Getty Images

Les cours pétroliers, après avoir hésité sur la direction à suivre, ont finalement terminé jeudi à leur plus haut niveau depuis fin 2014, alors que des tensions entre Israël et l’Iran ont avivé les inquiétudes sur les risques au Moyen-Orient.

A Londres, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à 77,47 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE), en hausse de 26 cents par rapport à la clôture de mercredi.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de “light sweet crude” (WTI) pour le contrat de juin a augmenté de 22 cents à 71,36 dollars.

“L’effet sur les marchés de la décision américaine sur l’accord sur le nucléaire iranien est encore en train d’être digéré par les marchés”, a commenté Tamas Varga, analyste chez PVM.

Alors que Donald Trump a officialisé mardi le retrait pur et simple des Etats-Unis de l’accord signé en 2015 entre Téhéran et les grandes puissances internationales, la tension est encore montée jeudi entre le troisième plus grand producteur de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses voisins.

“Si les tensions ne s’apaisent pas au Moyen-Orient, les prix pourraient encore monter”, ont prévenu les analystes de Cantor Fitzgerald.

Le marché est agité par la perspective d’une baisse des exportations iraniennes “au moment où la situation se tend au niveau des réserves de pétrole”, a noté Robbie Fraser de Schneider Electric.

Loading...