TUNISIE
17/07/2019 18h:35 CET

Le Pentagone a-t-il testé la maladie de Lyme comme arme bactériologique?

300.000 à 430.000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année.

IgorChus via Getty Images

INTERNATIONAL - La maladie de Lyme est-elle une expérience militaire américaine qui a mal tourné? En dépit des connotations complotistes que certaines pourraient voir dans cette question, c’est pourtant exactement celle qu’ont posée les parlementaires de la Chambre des représentants américaine, ainsi que le relaie le Guardian.

La Chambre a approuvé l’amendement d’un élu du New Jersey, Chris Smith, qui demande expressément à ce que soit conduite une enquête au sein du département de la Défense afin de “déterminer si les États-Unis ont testé des armes biologiques et notamment la maladie de Lyme à l’aide de tiques ou d’autres insectes entre 1950 et 1975.

Rappelant que 300.000 à 430.000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, l’élu a basé son argumentaire sur plusieurs livres et notamment l’un des derniers ouvrages sur le sujetBitten: The Secret History of Lyme Disease and Biological Weapons, écrit par Kris Newby, une scientifique de Stanford et ancienne malade de Lyme.

Ce dernier ouvrage comprend notamment des déclarations du docteur Willy Burgdorfer, le scientifique qui a découvert la maladie de Lyme dans la ville du même nom dans les années 70. Plusieurs de ses dossiers -il est décédé en 2014-  sont également examinés. Ils suggèrent, assure l’élu américain, que le scientifique et d’autres ont chargé des tiques en agents pathogènes avec l’objectif de causer de sérieuses maladies, voire la mort. 

D’après le livre, il a été question de lâcher plusieurs de ces insectes dans une zone résidentielle américaine afin de voir comment ils agissaient.

Pour Chris Smith, particulièrement impliqué dans la lutte contre la maladie Lyme aux États-Unis, il faut vérifier si ce que dit ce livre est vrai. L’amendement a été voté dans le cadre d’une loi sur le budget de la Défense. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.