TUNISIE
30/03/2019 20h:42 CET | Actualisé 30/03/2019 20h:43 CET

Le parti "Ettahrir" dit vouloir instaurer le Califat en Tunisie

"la liberté et la démocratie ne sont qu’illusion"

Anis Mili / Reuters

“Le parti Ettahrir a pour objectif ultime d’instaurer le Califat, d’asseoir un parlement qui légifère selon la loi de Dieu et de mettre en place des programmes qui rompent littéralement avec le système capitaliste, la pensée occidentale et les agents subalternes du colonialisme”, a déclaré samedi le président du bureau d’information du parti Ettahrir, Mohamed Nasser Chouikha.

“La vision du parti est claire et ses hommes sont capables de gouverner conformément à la Charia islamique ” a-t-il indiqué à l’agence TAP en marge du congrès annuel du parti placé sous le signe “Révolution de la Umma : vers l’extirpation du colonialisme et l’instauration du Califat selon les voies prophétiques”.

“Notre finalité est de renverser les régimes à la solde des puissances coloniales et de mettre en place des politiques qui réhabilitent le musulman et redonnent à la ‘Umma islamique’ sa gloire d’antan.

Pour le porte-parole du parti Ettahrir, Abderraouf Amri, “la liberté et la démocratie ne sont qu’illusion, en témoignent l’état de déliquescence du système capitaliste et le délitement du champ politique, lequel ne cesse de servir les intérêts de l’occident au dépens de ceux du peuple tunisien”.

Il ne s’agit pas de la première fois que ce parti renie publiquement l’État et affiche publiquement ses ambitions intégristes.

Pas plus tard que le 14 janvier dernier, à l’occasion de la fête de la révolution, des partisans du parti avaient manifesté au cœur de la capitale, sur l’avenue Habib Bourguiba, brandissant des drapeaux du Califat islamique.

En janvier 2017, le parti avait annoncé avoir donné des consignes à ses jeunes militants pour qu’ils ne se soumettent plus aux ordres de la police dans le cadre d’une désobéissance sécuritaire.

Son dirigeant, Mohamed Naceur Chouikh, avait refusé sur l’antenne de Jawhara FM de reconnaître, en direct, l’Etat tunisien. Pour lui, l’Etat est juste une affaire d’ordre administratif. “La Tunisie existe, oui, elle existe sur le papier”, avait-il lancé.

Hizb Ettahrir est un parti qui prône l’instauration de la charia (loi islamique). Il a été créé au début des années 1980 et n’a été légalisé qu’en 2012.

Lire Aussi

Hizb Ettahrir déterminé à mener une campagne de sensibilisation au concept du “Califat”

 

Ce dirigeant de Hizb Ettahrir renie, publiquement, l’État tunisien

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.