TUNISIE
06/02/2019 16h:14 CET

Le Parc national de Dghoumès, un exemple dans la consécration de la biodiversité

Le Parc est destiné à être un lieu d’attraction pour les touristes dans le cadre du développement de l’écotourisme.

Facebook/ Direction Générale des Forêts Tunisie الادارة العامة الغابات التونسية

Situé dans le sahara de Tozeur, la Parc national de Dghoumès se distingue par sa protection de l’écosystème. Le ¨Parc est en effet un abri pour des animaux sauvages menacés de disparition, à l’instar de l’autruche d’Afrique, du chat sauvage, de l’hérisson du désert, du chacal doré, de la gazelle dorcas, d’aigle royal, etc. 

Caractérisé par son climat aride, le Parc abrite une végétation spécifique comme le tarmaris, le Thymelia hirsuta, la steppe en Acacia tortilis, etc.

Dans ce Parc, pas besoin de construire des barricades, les montagnes constituent des barrières naturelles. Quelques gardiens sont chargés de protéger le lieu. 

Géré par le ministère de l’Agriculture, le Parc est destiné à être un lieu d’attraction pour les touristes dans le cadre du développement de l’écotourisme. 

D’après un reportage de la chaîne allemande DW, la Banque mondiale soutient un projet de réaménagement du parc avec une somme de 3 millions d’euros. Le projet englobe, entre autres, un projet d’exposition sur la faune sauvage du Sahara, la rénovation du siège du parc national, l’accompagnement de projets locaux tel que l’investissement dans l’élevage d’une race bovine adaptée au climat désertique, etc. 

À noter qu’en 2017, l’organisation britannique Marwell Wildlife, spécialisée dans la biodiversité, a classé le parc national de Dghoumès deuxième mondial pour sa biodiversité saharienne. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.