MAROC
05/02/2019 12h:21 CET | Actualisé 05/02/2019 12h:21 CET

Le pape François termine son voyage aux Emirats arabes unis par une messe géante (PHOTOS)

180.000 fidèles se sont réunis pour assister à la première messe d'un pape dans la péninsule arabique.

HISTORIQUE - Les images sont impressionnantes. Le pape François, actuellement en visite apostolique aux Emirats arabes unis, a effectué une messe de clôture à Abou Dhabi, au stade Cheikh-Zayed, à quelques centaines de kilomètres de l’Arabie saoudite, de l’Irak et du Yemen.

Francois Nel via Getty Images

Tôt ce mardi, plus de 2.000 bus ont transporté gratuitement des fidèles jusqu’à Abou Dhabi pour la messe prévue à 10h30. Le pape est lui-même arrivé vers 10 heures, en papamobile et en saluant une marée humaine agitant des drapeaux du Vatican. 

Francois Nel via Getty Images

La foule était au rendez-vous lors de cette journée rendue exceptionnellement fériée pour les chrétiens du pays. 120.000 personnes étaient annoncées pour cette première messe d’un pape dans la péninsule arabique. Elles étaient finalement près de 180.000, venues des quatre coins des Émirats, et ont patienté devant le plus grand stade du pays où seulement 135.000 ont pu entrer, précise un envoyé de Vatican News. Toutefois, des écrans géants ont été installés à l’extérieur du stade pour que les fidèles puissent suivre la messe.

Dans son homélie, le Pape François est revenu sur les Béatitudes dans l’Évangile de Saint Matthieu qui, dans le contexte des Émirats arabes unis, prend un tout autre relief, souligne la même source. “Pour vous, ce n’est certes pas facile de vivre loin de la maison et de se sentir bien sûr, en plus de l’absence de l’affection des personnes les plus chères, l’incertitude de l’avenir” a-t-il dit devant la foule de fidèles qui vivent dans un pays où les musulmans sont majoritaires. Toutefois, 85% de la population est composée d’étrangers et un million d’entre eux sont catholiques. Ils viennent d’Europe, mais surtout des Philippines, d’Inde, du Sri Lanka ou encore du Liban. 

GIUSEPPE CACACE via Getty Images

Après un plaidoyer contre la guerre dans la région, le souverain pontife a diffusé, dans sa messe, un message teinté de tolérance et de bienveillance, appelant à la paix, face à “un chœur qui comprend une variété de nations, de langues et de rites; une diversité que l’Esprit Saint aime et veut toujours plus harmoniser, pour en faire une symphonie”. “Que vos communautés soient des oasis de paix, a-t-il exhorté. Par la grâce de garder la paix, l’unité, de prendre ici soin les uns des autres et avec cette belle fraternité pour laquelle il n’y a pas de chrétiens de première et de seconde classe”. 

GIUSEPPE CACACE via Getty Images

En réponse à l’appel au dialogue inter-religieux et à la liberté de culte, lancé lundi par le pape lors d’une rencontre avec les dirigeants émiratis et du Conseil des musulmans, près de 4.000 musulmans, dont des responsables gouvernementaux, ont aussi assisté à la messe, selon les organisateurs.

VINCENZO PINTO via Getty Images

Le pape François avait en effet appelé les leaders religieux du Moyen-Orient “à rejeter la guerre” et réclamé la “liberté de culte” dans une région majoritairement musulmane, selon la chaîne Al-Jazira. “La guerre ne crée rien d’autre que le désespoir, les armes n’apportent que la mort”, a-t-il déclaré lors d’une réunion de plusieurs centaines de représentants de toutes les confessions. “Je pense notamment au Yémen, à la Syrie, à l’Irak et à la Libye”, a-t-il ajouté. 

En tournée dans les pays arabes, le pape effectuera une visite historique au Maroc les 30 et 31 mars prochain, soit près de 34 ans après la visite du pape Jean-Paul II qui est le dernier pape à s’être rendu au Maroc, en août 1985, à l’invitation du roi Hassan II. “La rencontre avec près de 80.000 jeunes musulmans à Casablanca avait été l’un des moments forts de ce voyage apostolique”, précisait Vatican News.