ALGÉRIE
11/09/2019 13h:16 CET

Le panier de l'OPEP à 63,74 dollars le baril

Artem_Egorov via Getty Images
3d illustration of barrels with oil

Le prix du panier de quatorze pétroles bruts, qui sert de référence à l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) a progressé  à 62,74 dollars mardi contre 62,00 dollars lundi, selon les données de l’Organisation publiées mercredi sur son site web.            

Introduit en 2005, le panier de référence de pétrole brut de l’Opep (ORB) comprend actuellement le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djen(Congo),Oriente (Equateur), Zafiro (Guinée Equatoriale),Rabi light (Gabon), Iran Heavy (Iran),Basra Light (Irak), Kuwait Export ( Koweït), Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigéria), Arab Light (Arabie saoudite), Murban (Emirats arabes unis) et Mery (Venezuela).    

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s’est établi à 62,38 dollars à Londres, en baisse de 0,3% (ou 21 cents) par rapport à la clôture de lundi.   

A New York, le baril américain de WTI pour livraison en octobre a terminé à 57,40 dollars, 0,8% (ou 45 cents) de moins que la veille. Les cours ont été affectés par l’annonce par le Président américain, Donald Trump du limogeage de son conseiller à la sécurité nationale John Bolton, partisan d’une position maximaliste sur l’Iran, selon des analystes.      

Avant cette annonce, les prix étaient en progression, soutenus par des déclarations du nouveau  ministre de l’Energie de l’Arabie saoudite, le prince Abdel Aziz ben Salmane. Lundi, il s’est déclaré favorable à la poursuite de la politique de baisse de la production de pétrole, alors que les principaux producteurs s’apprêtent à s’emparer du sujet.   

La politique pétrolière de son pays, qui assure le tiers de la production de l’Oraganisation des pays exportateurs de pétrole, ne changerait pas de cap, selon lui. De son côté l’Opep a appelé mercredi à la “responsabilité partagée” de tous les pays producteurs de pétrole pour assurer la stabilité du marché, alors que les pays extérieurs de l’organisation comme les Etats-Unis pompent toujours plus de brut.   

Jeudi, le Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord Opep-non Opep ( JMMC) tiendra jeudi sa 16éme réunion  à Abu Dhabi (Emirats Arabes unis).  Ce Comité est composé de sept pays membres de l’Opep (Algérie, Arabie Saoudite, Emirats Arabes Unis, Irak, Koweït, Nigeria et Venezuela) et de deux pays non membres de l’Opep (Russie et Kazakhstan).     

Cette réunion sera consacrée à l’analyse de la situation du marché pétrolier international et de ses perspectives à court et moyen terme, ainsi que l’examen des niveaux de conformité des ajustements de production par rapport aux engagements tenus par les pays membres de l’Opep et les pays participants non membres de l’Organisation.