24/08/2018 16h:12 CET | Actualisé 24/08/2018 16h:12 CET

Le nouveau ministre de l'Economie et des Finances Mohamed Benchaaboun prend officiellement ses fonctions

Âgé de 56 ans, il était à la tête de la BCP depuis 10 ans.

MINISTERE DE LECONOMIE ET DES FINANCES

ÉCONOMIE - La passation des pouvoirs entre Mohamed Benchaaboun, nommé lundi 20 août par le roi Mohammed VI en tant que ministre de l’Economie et des Finances, et son prédécesseur Abdelkader Amara, qui assurait l’intérim de ce ministère depuis le 2 août, a eu lieu ce vendredi 24 août au siège du ministère à Rabat.

La cérémonie de passation des pouvoirs s’est déroulée en présence des directeurs et directeurs généraux et des hauts responsables du ministère, rapporte le ministère dans un communiqué.

Âgé de 56 ans, Mohamed Benchaaboun a été nommé lundi ministre de l’Economie et des Finances suite au limogeage, le 1er août, de Mohamed Boussaid “en application du principe de la réédition des comptes”, avait annoncé le cabinet royal dans un communiqué.

Mohamed Benchaaboun a donc quitté son poste de PDG de la Banque centrale populaire (BCP), à la tête de laquelle il avait été nommé par le roi en février 2008. Auparavant, le souverain l’avait nommé en septembre 2003 directeur général de l’Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT).

Le nouveau ministre de l’Economie et des Finances a également occupé plusieurs postes de responsabilité dont la direction industrielle du groupe Alcatel-Alsthom au Maroc.

Membre actif des milieux associatifs et institutionnels, il a été notamment président de la Confédération internationale des Banques populaires de 2012 à 2015 et président du réseau francophone de régulation des télécommunications de 2005 à 2006.

Il est également membre du Conseil économique, social et environnemental (CESE) et membre des conseils de la Fondation Mohammed V pour la solidarité et de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement.

En avril 2010, ce père de deux enfants, lauréat de l’École nationale supérieure des télécommunications de Paris, a été décoré par le roi du Ouissam Al-Arch de l’ordre de chevalier.