14/10/2019 12h:41 CET | Actualisé 14/10/2019 12h:41 CET

Le Nobel d'économie 2019 décerné à Abhijit Banerjeee, Esther Duflo et Michael Kremer

La lutte contre la pauvreté dans le monde récompensée.

Nobel Prize

NOBEL - Le “Prix de la Banque de Suède en mémoire d’Alfred Nobel” 2019 a été attribué conjointement à un trio de chercheurs composé des Américains d’Abhijit Banerjeee (né en Inde), Michael Kremer, et de la Franco-américaine Esther Duflo, pour leurs travaux en faveur de la lutte contre la pauvreté dans le monde, a annoncé, lundi à Stockholm, l’Académie royale suédoise des sciences.

Les nouveaux lauréats ont été récompensés “pour leur approche expérimentale visant à réduire la pauvreté dans le monde”, a expliqué l’Académie.

“Les recherches menées par les lauréats de cette année ont considérablement amélioré notre capacité à lutter contre la pauvreté dans le monde. En deux décennies seulement, leur nouvelle approche basée sur l’expérience a transformé l’économie du développement, qui est maintenant un domaine de recherche florissant”, a souligné l’institution responsable de l’attribution du prix.

Plus de 700 millions de personnes vivent encore avec des revenus extrêmement bas, rappelle la même source. Chaque année, environ 5 millions d’enfants de moins de 5 ans meurent encore de maladies qui auraient pu être évitées ou guéries grâce à des traitements peu coûteux. La moitié des enfants du monde quittent encore l’école sans avoir acquis des compétences de base en lecture, écriture et calcul.

“Les lauréats de cette année ont introduit une nouvelle approche pour obtenir des réponses fiables sur les meilleurs moyens de lutter contre la pauvreté dans le monde”, poursuit l’Académie royale suédoise des sciences.

Expériences sur le terrain

Au milieu des années 90, Michael Kremer et ses collègues ont démontré toute la puissance d’une approche utilisant des expériences sur le terrain pour tester diverses interventions susceptibles d’améliorer les résultats scolaires dans l’ouest du Kenya.

Abhijit Banerjee et Esther Duflo, qui travaillant souvent avec Michael Kremer, ont également réalisé des études similaires sur d’autres questions et dans d’autres pays. Leurs méthodes de recherche expérimentale dominent désormais entièrement l’économie du développement.

“Les résultats de la recherche des lauréats - et ceux des chercheurs qui ont suivi leurs traces - ont considérablement amélioré notre capacité à lutter contre la pauvreté dans la pratique”, poursuit l’Académie, relevant que suite à l’une de leurs études, plus de 5 millions d’enfants indiens ont bénéficié de programmes efficaces de tutorat scolaire dans les écoles.

 

“Les lauréats de cette année ont introduit une nouvelle approche pour obtenir des réponses fiables sur les meilleurs moyens de lutter contre la pauvreté dans le monde. Il divise ce problème en questions plus petites et plus faciles à gérer - par exemple, les interventions les plus efficaces pour améliorer la santé des enfants.”
 

 

Abhijit Banerjee, né en 1961 à Mumbai, en Inde, a obtenu son doctorat en 1988 de l’Université Harvard, Cambridge, États-Unis. Esther Duflo, née en 1972 à Paris, en France, a obtenu son doctorat en 1999 du Massachusetts Institute of Technology, Cambridge, États-Unis. Cette dernière devient à l’occasion la plus jeune lauréate du prix Nobel.

 

Michael Kremer, né en 1964, a obtenu son doctorat en 1992 de l’Université Harvard, Cambridge, États-Unis.

Pour rappel, ce prix est le seul qui n’a pas été créé par le testament d’Alfred Nobel. Géré par la Fondation Nobel, ce prix a été créé en mémoire d’Alfred Nobel sous le nom de “prix Nobel d’économie”. Il s’agit d’une distinction qui récompense chaque année une ou plusieurs personnes pour leur contribution exceptionnelle dans le domaine des sciences économique. Il a été créé et doté par la Banque de Suède en 1968, à l’occasion de son 300e anniversaire, et décerné pour la première fois en 1969.