ALGÉRIE
07/02/2019 08h:52 CET

Le MSP alerte contre les conséquences d'un 5e mandat de Bouteflika

Reuters

Le Mouvement de la société pour la Paix (MSP) a alerté mardi 05 février 2018 contre les conséquences d’un 5e mandat du président Abdelaziz Bouteflika. Le parti a affirmé une fois de plus que le Chef de l’Etat est “dans l’incapacité de poursuivre sa mission, en raison de la nature de sa maladie”.  

Le bureau exécutif du MSP a tenu avant-hier une réunion hebdomadaire, à l’issue de laquelle ils ont diffusé un communiqué. Après avoir exhorté les Algériens à suivre avec attention ces élections présidentielles “transitoires”, le parti, présidé par Abderrezzak Mokri, a évoqué un 5e mandat du président. 

Le MSP a affirmé qu’une candidature de Abdelaziz Bouteflika pour un autre mandat “n’est pas dans son intérêt” mais dans “l’intérêt de ceux qui profitent de la situation”.

Le parti a rajouté que ces derniers “sont entièrement responsables de ce que leurs manoeuvres provoquent comme conséquences et dangers contre l’Algérie”.

La formation politique poursuit dans le même communiqué, que “l’Histoire retiendra leurs comportements s’ils venaient à poursuivre leurs manoeuvres  et à ridiculiser les institutions de l’Etat pour faire passer leur projet”.

Le Conseil consultatif du Mouvement de la société pour la paix (MSP) a désigné fin janvier, son président Abderrezak Mokri, comme candidat du parti à la présidentielle du 18 avril.