MAROC
26/06/2018 12h:55 CET

Le Mondial des Lions de l'Atlas en 10 temps forts

20 ans d'attente, 3 matchs et des émotions en série.

MONDIAL - C’est définitivement fini pour les Marocains en Coupe du monde. Après un match à égalité face à l’Espagne, les joueurs Marocains ont dit au revoir à la prestigieuse compétition.

Deux semaines riches en émotion pour les Lions de l’Atlas et leurs supporters. Un joueur victime d’une commotion cérébrale remis sur pied et devenu héros de la nation, un but marqué contre son propre camp, une controverse autour de la VAR... Le retour des Lions de l’Atlas en Coupe du monde après 20 ans d’attente s’est fait dans la douleur, mais aussi la fierté. Retour sur les 10 temps forts de ce Mondial en Russie, que les Marocains ne risquent pas d’oublier de sitôt...

  • Les Lions de l'Atlas arrivent en Russie
    Les Lions de l'Atlas arrivent en Russie
    DR
    20 ans que les supporters marocains attendaient cela. Le 10 juin dernier, le 11 national arrive dans la matinée à Voronej, à 446 km au sud de Moscou. Il s’agit de la cinquième participation du Maroc au Mondial, après celles de 1970 et 1986 au Mexique, de 1994 aux États-Unis et de 1998 en France.
  • Premier match contre l'Iran
    Premier match contre l'Iran
    Henry Romero / Reuters
    Cela avait si bien commencé. Lors de leur première rencontre contre l'Iran, les Marocains dominent le match pendant toute la première mi-temps. Malgré plusieurs occasions, le onze national n'arrivera à marquer aucun but pendant les premières 45 minutes de match.
  • Amrabat à terre
    Amrabat à terre
    Pilar Olivares / Reuters
    Alors que la deuxième mi-temps est en cours, Nordin Amrabat est blessé suite à un duel à l’épaule. Sur les réseaux sociaux, plusieurs internautes, notamment américains, suspectent que le joueur est victime d'une commotion cérébrale, un diagnostic confirmé par la suite par le médecin de l'équipe. Le joueur, visiblement désorienté, est asséné de quelques gifles de la part du staff médical, un geste qui provoquera une large polémique au sein de médecins du sport et de la FIFA. Le joueur quittera finalement le terrain, remplacé par son frère.
  • Et là, c'est le drame...
    Et là, c'est le drame...
    Dylan Martinez / Reuters
    On n'aurait pas pu imaginer pire scénario. Aux dernières minutes du match, le joueur marocain Aziz Bouhaddouz finit par marquer le premier but de la rencontre... contre son camp! Une bourde qui aide les Iraniens à remporter ce premier match 1 à 0.
  • Les larmes d'Aziz Bouhaddouz
    Les larmes d'Aziz Bouhaddouz
    Michael Dalder / Reuters
    Suite à ce geste malheureux, Aziz Bouhaddouz finit la rencontre en larmes. Si certains sur les réseaux accablent le joueur, plusieurs internautes, et notamment des membres de l'équipe iranienne, préfèrent exprimer compassion et encouragement au jeune homme.
  • Cristiano Ronaldo hante les supporters Marocains
    Cristiano Ronaldo hante les supporters Marocains
    Reuters
    Alors que le Maroc s’apprête à affronter mercredi 20 juin le Portugal,  les supporters de l’équipe nationale craignent le pire. Un homme incarne tout particulièrement cette appréhension et hante les pensés des fans de la sélection marocaine: le capitaine de la Seleção portugaise et star du Real Madrid, Cristiano Ronaldo. Il est la nouvelle bête noire des supporters marocains, qui se sont rués sur les réseaux sociaux pour partager blagues et détournements ayant pour cible CR7.
  • Amrabat is back!
    Amrabat is back!
    CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS
    Moins d'une semaine après la commotion cérébrale qui l'avait mis KO pendant la rencontre Maroc-Iran, Nordin Amrabat fait son grand retour sur le terrain le 20 juin face au Portugal. La prestation du joueur lui vaut le statut de héros populaire dans le royaume, avec l'apparition notamment du hashtag #Amrabatfacts, qui fait de lui un "Chuck Noris" marocain.
  • L'émotion de Renard
    Malgré les efforts fournis par le onze national, les Lions de l'Atlas finissent par s'incliner par 1 but à 0 contre le Portugal. Une défaite qui lance la polémique autour de la VAR (Arbitres assistants vidéo), qui n'a pas été utilisée par les arbitres malgré les demandes répétées de Renard. Ce dernier, en colère et ému, critique l'arbitrage quelques instants après la fin de cette rencontre, qui élimine d'office les Marocains de la compétition.
  • BUUUUUUUTTTTTTTTT!!!!!!!
    BUUUUUUUTTTTTTTTT!!!!!!!
    Gonzalo Fuentes / Reuters
    Enfin! Après deux semaines de compétition les Marocains finissent enfin par marquer un premier but, le lundi 25 juin, face à l'Espagne. Un premier point que l'on doit à Khalid Boutaib.
  • Et de deux!
    Et de deux!
    Francois Nel via Getty Images
    Si les Espagnols finissent par égaliser à la 19e minute, les Marocains marquent un second but à la 81ème minute grâce à un coup de tête de Youssef En Nesyri. Un but qui permet au Maroc de mener le match pendant encore quelques minutes. Avant que l'Espagne n'égalise après un recours controversé à la VAR