TUNISIE
12/12/2018 12h:30 CET

Le ministre du Tourisme René Trabelsi table sur 9 millions de touristes en 2019

En fidélisant les touristes des marchés actuels et en développant le tourisme alternatif.

Le ministre du Tourisme René Trabelsi a affirmé, mercredi, espérer atteindre 09 millions de touristes en Tunisie en 2019: “C’est notre objectif” a-t-il affirmé.

“Au 31 décembre, nous aurons atteint les 08 millions de touristes ayant visité la Tunisie (...) Djerba par exemple a atteint, hier, un million de visiteurs. Il est donc normal que nous vision un million de plus l’année prochaine” a-t-il déclaré.

Comment atteindre ces chiffres? Il faudra fidéliser la clientèle issue des marchés actuels tout en développant de nouveau marchés affirme le ministre: “Par exemple, au 31/12, il y aura près de 3 millions d’algériens qui auront visité la Tunisie. Nous travaillons déjà pour atteindre 04 millions l’année prochaine. Les marchés français et britannique vont continuer à se développer. J’ai également une idée pour attirer les touristes du Golfe via les hôtels de luxe”.

Première étape, “régler la qualité des hôtels que nous avons” puis “attirer les grands groupes hôtelier en Tunisie”: “C’est la qualité du client qui va influencer le produit” a-t-il martelé.

Proposer une nouvelle offre

“Le tourisme classique commence à retrouver ses droits. Notre politique maintenant est de trouver des moyens pour remplir les hôtels durant la moyenne et la basse saison qui s’étale du 1er novembre à fin mars” a expliqué René Trabelsi ajoutant que cela ne peut être fait qu’en développant un tourisme de niche notamment le tourisme culturel, sportif et saharien comme c’est le cas à Tataouine.

“La région de Tataouine représente près de 23% de la surface du pays. Imaginez le potentiel là-bas au niveau du tourisme saharien mais aussi au niveau des rallyes”.

Récemment en visite dans la région, René Trabelsi affirme que des décisions ont été prises immédiatement pour aider à son développement: “On a pris quelques décisions, comme par exemple d’inscrire la région de Tataouine sud comme zone touristique, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui, mais aussi de développer développement le tourisme alternatif dans la région lors des grandes foires et salons l’internationaux”.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.