ALGÉRIE
01/04/2018 15h:36 CET

Le ministre de la Santé rencontre les médecins résidents, qui (re)boycottent les examens du DEMS

Twitter/camra2017

Les médecins résidents spécialisés en pédiatrie, en dermatologie, en oncologie médicale et en gastro-entérologie ont (re)boycotté ce dimanche 01 avril 2018 les examens du Diplôme d’études médicales spécialisées (DEMS), au moment où les représentants du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) rencontraient le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui.

Après les examens de chirurgie orthopédique et traumatologique, samedi 24 mars 2018, les médecins résidents ont boycotté ce matin les examens de pédiatrie, dermatologie, oncologie médicale et de gastro-entérologie, a annoncé le CAMRA sur sa page Facebook.

 

Les médecins résidents boycottent les examens du DEMS depuis le mois de décembre, dans le cadre de leur mouvement de protestation, qui entame son 5e mois. Ils revendiquent, à travers cette grève, la révision du service civil dans sa forme actuelle. 

 Les protestataires expriment ainsi à travers ces boycotts répétitifs leur détermination à faire aboutir ses revendications, faisant fi des “menaces” et des “tentatives d’intimidations” des tutelles tout en dénonçant le “mutisme” de celles-ci.

Les examens du DEMS se déroulent du 18 mars au 12 avril 2018, selon un planning établi par le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, dont le premier responsable, Tahar Hadjar, menaçait les grévistes de “suspension” ou d’exclusion. 

Les résidents rencontrent Hasbellaoui

La rencontre prévue au ministère de la Santé avec des représentants du Collectif des médecins résidents en sciences médicales (CAMRA) a débuté ce matin. 

Cette rencontre était Initialement programmée pour le mercredi 28 mars avant d’être ajournée suite au tragique accident qui a couté la vie à deux résidentes en sciences médicales et à un membre de leur famille.

Lors d’une énième rencontre lundi dernier entre le CAMRA et le comité intersectoriel, institué par le ministère de la Santé, de la population et de la Réforme hospitalière, il a été proposé aux représentants des médecins protestataires la modulation de la durée de ce service et du zoning.

 

Plus de détails à suivre ... 

LIRE AUSSI: Service civil pour les résidents: le comité intersectoriel propose la modulation de la durée