MAROC
26/05/2018 16h:40 CET

Le ministère de la Santé projette un décret relatif à la télémédecine

La médecine connectée est en passe d'être adoptée.

scanrail via Getty Images

DÉCRET - Le ministère de la Santé vient d’élaborer un projet de décret relatif à la mise en oeuvre et à l’entrée en vigueur de la télémédecine visant à faire bénéficier une large population. 

Le projet ambitionne de soutenir l’accès aux services de santé spécialisés dans les régions éloignées ou en manque de ressources humaines, indique un communiqué du département d’Anas Doukkali, qui souhaite tirer profit du progrès enregistré au niveau des technologies de l’information et de la communication pour offrir des services de santé spécialisés et faciliter les consultations médicales à distance.

Ce projet de décret s’inscrit aussi dans le cadre de la loi n° 131-13, relative à l’exercice de la médecine, et la loi 09-08, relative à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel, et intervient suite à un sondage d’opinion du Conseil national de l’Ordre des médecins (CNOM).

Parmi les services de la télémédecine, outre la réponse médicale, figurent les consultations médicales à distance, l’expertise médicale à distance, le contrôle médical à distance.

La télémédecine peut être exercée par les professionnels de la santé dans plusieurs disciplines, dont la dermatologie, l’oncologie, la radiologie, la chirurgie, la cardiologie, la psychiatrie et les soins de santé à domicile, à condition d’obtenir une autorisation préalable de la part du patient ou de son tuteur légal.

Pour l’exercice de la télémédecine, les Centres hospitaliers universitaires (CHU), les établissements de santé à but non lucratif, les établissements de santé privés et les médecins du secteur privé, devront, en vertu de ce projet de décret, obtenir une autorisation du ministère de la Santé après consultation d’une commission spécialisée pour s’assurer de la technologie utilisée.