MAROC
21/08/2019 16h:10 CET

Le ministère de la Santé indigné par un rapport publié par un site électronique

Ses conclusions, pour le ministère, "manquent de rigueur, de crédibilité et de méthodologie scientifiques".

DÉMENTI - Le ministère de la Santé a remis en question un rapport publié par la plateforme Numbeo. Dans cette dernière, le système national de protection sanitaire se retrouve en dernier dans le classement de 89 pays. Un résultat infondé, car le site en question n’est pas habilité sur le plan professionnel et scientifique à mener ce genre d’étude, soutient le ministère. Et d’affirmer que les conclusions de ce rapport “manquent de rigueur, de crédibilité et de méthodologie scientifiques”.

Dans un communiqué, publié hier, le ministère précise que Numbeo (dont il ne cite pas le nom) s’est, en fait, basé sur “un sondage d’opinion auprès d’un échantillon qui n’a pas dépassé 100 parmi les visiteurs du site”. Ce qui, pour le ministère, n’obéit pas aux standards adoptés par les différentes organisations mondiales, en particulier l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Et d’ajouter que les données ayant servi de base au classement sont “erronées” et “non représentatives”. 

Sans rigueur ni objectivité, ce rapport ne peut donc aucunement réaliser un classement crédible. Le ministère de la Santé appelle les médias à rester vigilants quant aux données et rapports fournis par ce site électronique d’autant que ce dernier, précise la source, “ne dépend d’aucune institution internationale reconnue en matière de statistiques dans le secteur de la santé”.

Profitant de l’occasion, le ministère estime que de “gros progrès ont été enregistrés dans le domaine de la protection sanitaire malgré les difficultés”. Et de citer, en exemple, la baisse de 35 % de la mortalité maternelle et de 28% de la mortalité infantile durant la période 2011-2018. “Des efforts salués par l’OMS”, tient-il à préciser.