TUNISIE
21/09/2018 17h:44 CET

Le ministère de la Femme a mis en place un programme de réhabilitation et de réintégration au profit des femmes prisonnières

“Ce renforcement des capacités sociales, économiques et morales vont leur permettre d’être prêtes” à la sortie de prison.

Facebook/ministere de la Femme de la famille et de lenfance

La ministre de la Femme, de la famille et de l’enfance Naziha Laabidi a affirmé, vendredi, en marge d’une visite en compagnie du ministre de la Justice, à la prison pour femmes de Bulla Regia, qu’un programme complet au profit de la réhabilitation des femmes à leurs sorties de prison a été mis en place.

“Le ministère s’occupe de toutes les femmes peu importe où elles se trouvent” a expliqué Naziha Laabidi ajoutant que son ministère s’occupe également de la réhabilitation des femmes qui sont actuellement emprisonnées.

 

“Nous avons mis en place tout un programme qui permet de les former dans différents domaines” et donc d’assurer leur intégration professionnelle une fois sorties de prison a-t-elle indiqué.

Mais au delà de ces formations diplômantes, qui permettront une meilleure réinsertion de la société de ces femmes à la sortie de prison, le ministère a également songé à leur accorder des crédits afin qu’elles puissent se lancer dans la vie professionnelle.

″À côté de ces formations, et une fois que ces femmes ont terminé de purger leurs peines, elles obtiennent un diplôme de formation professionnelle et nous leurs accordons des prêts accordés aux travailleurs indépendants” a confié Naziha Laabidi avant d’ajouter: “Ce renforcement des capacités sociales, économiques et morales vont leur permettre d’être prêtes” à la sortie de prison.

“Tout le monde fait des erreurs dans la vie. Nous voulons que la récidive disparaisse. Elle ne disparaitra qu’en remettant ces personnes dans un milieu sain, près de leur famille et en leur permettant de travailler” a-t-elle conclu.

Selon les chiffres du ministère de la Justice, datant de l’année 2016, il y a eu Tunisie 658 prisonnières sur un total de 23.553 prisonniers, soit près de 3% de la population carcérale. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.