MAROC
13/03/2019 16h:08 CET

Le ministère de la Famille accuse les chômeurs malvoyants d'agression à l'aide de produits inflammables

Et qualifie leur irruption d'"acte injustifié".

FADEL SENNA via Getty Images

SOCIÉTÉ - Le ministère de la Famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social a qualifié ce mercredi 13 mars, d’“acte injustifié” l’irruption la veille dans son annexe d’Agdal, à Rabat, d’un groupe de malvoyants venus réclamer leur intégration “sans condition” dans la fonction publique.

Dans un communiqué, le département affirme maintenir ouverte la voie du dialogue avec tous les groupes de personnes en situation de handicap, dont la dernière séance en date s’est tenue le 19 février. Au cours de cette rencontre, la ministre a informé les représentants de la Coordination nationale des diplômés malvoyants au chômage des nouveautés et des mesures relatives à leur droit d’accès à la fonction publique, tout en les appelant à bien se préparer en vue des prochains concours.

Les personnes qui ont fait irruption dans l’annexe du ministère ont “agressé le vigile à l’aide de produits inflammables, avant de monter au quatrième étage” où elles sont entrées dans des bureaux en portant une bonbonne de gaz, lit-on dans le communiqué. “Les protestataires ont versé leur liquide inflammable sur des fonctionnaires, semant ainsi peur et panique parmi ces derniers qui ont été contraints, devant l’ampleur des menaces à leur encontre, de quitter les lieux”, précise le ministère.

Face à cette situation, les services du ministère ont avisé les autorités compétentes, les services de sécurité et la protection civile qui se sont rendus sur place, a poursuivi le communiqué, notant que le groupe de malvoyants a été invité au dialogue au sujet de ses revendications, mais reste toujours indifférent à cet appel. Le gouvernement avait organisé, fin 2018, un concours unifié de recrutement dans la fonction publique au profit des personnes à besoins spécifiques pour le recrutement de 50 administrateurs 3ème grade.

La loi de finances 2019 réserve 200 postes budgétaires à la Présidence du gouvernement pour recruter les personnes en situation de handicap. Elle stipule aussi une série de garanties pour mettre en oeuvre le quota de 7% au titre de recrutement des personnes handicapées via les concours lancés par les départements ministériels, toutes échelles confondues.

La coordination des diplômés chômeurs malvoyants et non-voyants dément 

Répondant à ces propos, la coordination des diplômés chômeurs malvoyants et non-voyants a démenti ces “accusations”. "Nous n'avons rien contre les agents de sécurité pour leur faire du mal. Nous n’avons agressé personne et nous n’avons pas utilisé de produits inflammables. Toutes ces accusations dans le communiqué du ministère sont fausses”, affirme un membre de la coordination au HuffPost Maroc.

Rappelons que les diplômés chômeurs malvoyants et non-voyants poursuivent leur mobilisation ce mercredi. Après avoir annoncé le 26 février 2019, par la voie de leur coordination nationale leur décision de procéder à un suicide collectif, ils ont fait irruption hier, mardi, dans une annexe du ministère de la Solidarité et de la Famille à Rabat, munis de bouteilles de gaz, de bidons d’essence et de cordes. Seize personnes, dont une femme, sont parvenues à rejoindre le quatrième étage après des affrontements avec les agents de la sécurité.